Éternia City


 

Happy Halloween • Ft.Yuna Watanuki [halloween]
Habitant
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
avatar
Icon :
Messages :
182
L'âge du personnage :
24 ans
Métier :
Chômeur
Habitation :
Sous un carton
Pokédollars :
5225
Niveau :
25
182
24 ans
Chômeur
Sous un carton
5225
25
// Mar 16 Oct - 23:44
Happy Halloween
Andrew Smith & Yuna Watanuki
Depuis tout môme t’avais toujours quelqu’un pour te déguiser à volonté. Tes parents, tes potes, tes quelques copines, mais t’as jamais décider de ton costume tout seul, et t’as jamais confectionner quelques choses de tes dix doigts. Sauf que cette année t’es complètement douillé, t’as plus du tout de potes et ce n'est certainement pas l’autre connard qui va décider de ton costume ! Puis soudainement, t’as eu une idée de ouf ! Fabriquer ton propre costume ! Ça ne doit pas être si compliqué, non ? Tu devais juste trouver des bouts de tissu et les coller sur toi pour former une forme, quelques choses de potable te suffisait, t’avais pas besoin d’un costume hyper beau comme l’autre fois. Mais encore, t’as un problème qui te bloque dans ton idée, t’as pas de thune pour t’acheter du tissu pauvre andouille ! Le tissu, c’est affreusement chère, t’en trouve pas dans les coins rues et tu ne sais pas si des pokémons peuvent fabriquer ça. Puis soudainement, tu te rappelles de ce foutu centre commercial qui faisait flipper, complètement abandonnée, t’avais même capturer une plante qui faisait le manège dans ce coin-là, tu te dis alors, centre commercial, produit, produit, tissu ! Ton cerveau surchauffait tellement pour avoir réfléchis à cette idée merveilleuse, tu pouvais en trouver d’autre, et surtout, des gratuites, car t’allais sûrement pas acheter des trucs là-bas. Et maintenant te voilà complètement dans le centre commercial abandonnée, tu pénètres doucement entre les allées pour essayer de trouver quoi faire un costume, qu’importe le tissu ou autre accessoire, tout était bon pour te fabriquer un truc qui déchire. Mais bien évidemment, toutes les allées à l’entrée était purement vide, seul quelques mannequin démembré était présent. Les parois de la bâtisse étaient encore légèrement solides pour un vieux centre commerciale abandonnée depuis des années, même si elle possède de nombreuses fissures et des trous immense dans certaines des étages.

Il n'y a que dalle par ici...

T’avais l’air tellement déçu en disant, mais c’était vrai, tu ne voyais que dalle dans les différentes galeries à part du bordel environnant, des bouts de plastiques, des morceaux de verre ou encore des bouts de tissu complètement rongé par l'humidité du bâtiment, les différents magasins exposés au premier étage étaient tous éventrer, sûrement à cause des différent pillages qu’il y a eu lieux lors de la fermeture du magasin, t’en sais trop rien en fait, car le magasin avait déjà fermé quand t’es arrivé ici. Malheureusement, t’allais devoir escalader les différents débris et monter sur l’un des escalier qui était suspendue en l’air de manière dangereuse, tu voyais bien qu’elle bougeait de temps en temps dans des grincements presque strident. Pour autant, tu coinces ta lampe torche que t’avais dans la main entre tes dents et tu commences à essayer d’escalader les quelques gravas qui s’étaient accumulé au fil du temps, légèrement entrouvert pour laisser un peu de lumière entré dans le vieux bâtiment, quelques morceaux de pierre tombèrent lors de ta montée, pour autant, tu continuas, manquant par moment de tomber, t’espérais un peu de ne pas te foirer ste fois, évitons de voir un Andrew en omelette qui s’éventre et s’éparpille un peu partout au rez-de-chaussée du centre commercial. L’une de tes mains arrive à s'accrocher à l’un des barreaux d'escalier, t’avais choisie le plus solide, et pourtant, tu le voyais déjà basculer légèrement lorsque tu laissas ton corps tomber dessus, tout ton poids percutant lourdement l’escalier fait de métal, il grince, s’agite, mais finit par se tasser et ne plus bouger. T’avais tellement les trouilles à ce moment-là que t’avais tes doigts ancrée dans le métal, tes ongles viennent gratter le barreau alors que t’essayes vainement de reprendre tes esprits, enfin t’arrive à monter en haut, soulager, tu lâches un long soupir tout en laissant ton corps se poser sur le sol bien solide du deuxième étage. Tu relèves doucement la tête tout en constatant avec stupeur qu’en fait, il y avait un vieux escalator pas loin, ancrée solidement dans le sol du magasin… La bouche légèrement entrouverte, t’es légèrement dépité en voyant qu’il y avait une solution plus simple et moins risqué que ce que tu venais de faire…. T’es vraiment con Andrew… Mais c’est pa grave ! Tu reprends vite ta détermination en crachant ta lampe torche pour la reprendre dans l’une de tes mains, pleine de bave, t’essaye d’essuyer légèrement avec ton sweat déjà bien encrassé par ta petite séance d’escalade.

Que des boutiques de jouets…. Dude… C’est tellement creepy…..

Disais-tu en agitant ta lampe torche un peu partout. Tu pensais encore ne rien trouver à cet étage, devoir monter encore une fois, c’était peut-être un peu trop pour toi. Alors que tu pensais peut-être abandonner ta chasse au tissu, t’entrevois légèrement des courbes féminines dans l’une des vitrines à moitié fracasser avec le temps. Curieux comme t’es, forcément, tu t’approches de cette chose qui ressemble à une femme à poil, tu plisses légèrement les yeux pour mieux entrevoir la chose, tu percutes enfin que c’était juste un mannequin, machinalement ta tête se relève légèrement pour t’apercevoir que cette boutique était sur le thème de la lingerie féminine.

Ohohohoh…. Qu’avons-nous là ? Azy, je peux m’amuser un peu…. De toute façon, personne ne vient par ici...

T’étais clairement confiant quand t’avais prononcé ses mots. Forcément tu t’escaffle de rire en imaginant déjà les conneries que tu peux ici, t’as même des potes avec toi qui peuvent se foutre de ta gueule et rire avec toi. T’entres dans le magasin complètement saccagé tout autant que les autres, voir même plus, mais ce qui te fait marrer, c’est de voir de la lingerie pourrie et à moitié éventrer partout, en plus d’avoir des dessins cheloues un peu partout, ah bah t’es pas le seul mec qui a voulu s’amuser ici, il y a même comme on dirait des capotes, usagé t’en sais foutrement rien, t’as pas envie de vérifier. Tu fais presque immédiatement sortir Syken et Loulou pour délirer un bon coup, les bras grands ouvert, tu plisses légèrement le haut de ton corps tout en prenant une voix légèrement plus grave que ta voix de base.

Mesdames ! Messieurs ! Asseyez-vous, s’il vous plaît ! C’est l’heure du spectacle.

Loulou semble décontenancée en ne sachant pas trop quoi faire devant toi alors que Syken applaudit déjà de joie avec ses lames tout en faisant semblant de s’esclaffer comme un fou. Maintenant t’es pris dans un délire hors norme que seul toi connais, tu veux amuser la galerie, faire passer le temps et tout autant, te faire amuser toi. Tu prends alors le buste d’un des mannequins décapité, tu déposes un bout de tissu complètement dévoré par le temps sur sa nuque en guise de perruque. T’as une femme à sauver, maintenant, il faut le sauveur, tu cherches des yeux des restes de sous-vêtements que tu pourrais utiliser, un bout de bretelle de soutif arraché en guise de bracelet, un soutif complètement destroyer et de couleur verdâtre sur la tête en guise de chapeau, des collants complètement effilé avec quelques trous dessus en guise de gants, voilà, t’es près à jouer le super-héros !

Par une belle journée… Un vilain était venu faire des choses de vilains ! Il kidnappe une belle blonde pour en faire sa femme ! Mais ce qu’il ne savait, c’est que SUPER euh…. Attendez….. Euhhhhh…... SUPERMAN venait pour lui faire la peau et sauver cette belle demoiselle...

Disais-tu avec entrains tout en faisant les gestes adéquats, tu pris une tête légèrement déformée et destroyer par le temps et certaines personnes qui avaient passé leurs nerfs certainement, vu comment la pauvre était déformée, belle tête de méchant tien ! Tu poses celle-ci près du buste et bien devant toi pour te faire face avant de gonfler la poitrine comme un vrai super héros, les mains posées contre tes hanches, tes lèvres légèrement pincés, tu regardes de hauts la vilaine tête qui était désormais le méchant de l’histoire.

Je viens vous sauver gente….. Euh…. Comment c’est dit déjà ça….. Rah putain ! J’vais pas trouver le mot…. Bon... Gente femme !

Syken ne faisait que d’applaudir avec un rythme effréné alors que Loulou était clairement à bout de souffle tellement qu’il était pris dans un fou rire impossible à arrêter, il se tient fermement les côtés alors qu’il tape de son autre main le sol du magasin, ses rires se prirent dans des grognements incertains, mélangé aussi par moment par des aboiements, il pouvait plus se contrôler le pauvre, tellement qu’il trouvait ça marrant, et c’était justement le but, de les faire, c’est ce que tu voulais. T’as un large sourire qui étire le coin de tes lèvres, soulevant légèrement tes pommettes par la même occasion, t’oses montrer tes dents aussi par la même occasion avant de continuer ta petite mise en scène.

Sauvez-moi ! Sauvez-moi !

L’une de tes mains cache ta bouche légèrement entrouverte alors que tu prenais une voix légèrement efféminé pour faire la voix de la charmante blonde qui devait être sauvée.

N’aie pas peur madame ! J’viens vous sauver !

Disais-tu d’une voix grave tendis que tu gonfles tes poumons d’air pour gonfler ton torse et ainsi faire comme dans les films tout en t’imposant comme mâle dominant envers le méchant. Subitement, tu écartes légèrement les jambes tout en percutant tes deux de chaque côté sur ton crâne, non loin de tes tympans, tu écarquilles les yeux pour bien montrer qu’ils sont grands ouverts et tu fais une sorte de sifflement, faisant vibrer tes lèvres légèrement pincé, comme si tu tirais des rayons laser avec tes yeux sur le méchant. Tu donnes des petits coups de pied tout en manquant de tomber par moment, mais t’arrives à reprendre ton équilibre et faire tomber la tête qui percuta le sol dans un écho presque assourdissant. Un silence rompit la pièce alors que vous attendiez que l’écho se termine tout en regardant tous ensemble derrière vous pour voir s'il n'y avait pas quelqu’un qui allait se pointer, alors que non, forcément, personne n’est ici, c’est juste qu’à force de faire des conneries, t’as cette fâcheuse habitude de regarder derrière toi si tu ne te fais pas pincer, comme tes pokémons. Une fois l’écho fini et plus aucun bruit en vue, tu recommences ta petite pièce du moment, t’oses te racler la gorge pour reprendre ton rôle de super-héros tout en gonflant généreusement ta poitrine par la même occasion.

Et voilà ! Un méchant de plus sous terre ! AHAHAHAH !

T’arrives pas à reprendre ton souffle d’un coup vu que t’avais trop forcer sur la voix grave, pris dans une toux sans fin, tu craches presque tes poumons avant de pouvoir calmer tes ardeurs et enfin reprendre ton souffle, ta voix désormais légèrement enrailler.

Ô mon sauveur ! Je vous aime !

Cette fois-ci, la voix efféminée avait un grain un peu bizarre, comme si elle avait mué d’un coup, mais pas grave, ton public est toujours aussi captivé et aussi amuser. T’entrevois déjà ton clebs à terre qui semble avoir les larmes aux yeux.

Mais moi aussi, je vous aime….

Tu t’élances subitement vers le buste sans tête, l’une tes mains l'agrippe par la taille pour finir sa course au creux de ses reins tandis que l’autre fait mine d’avoir un mur entre ses lèvres et sa nuque, tu fais alors semblant de l’embrasser tout en te marrant éperdument devant cette scène presque cheloue. Loulou est presque au bout de sa vie alors que Syken fait des mimiques incertaines sur un rire presque étouffer, finissant par lui aussi s'esclaffer avant de t'imiter salement, langue sortie….

AH SYKEN ! Best idée ever !

Disais-tu entre quelques rires étouffés, t’oses reprendre la même position, langue sortie comme si tu allais rouler une pelle au mannequin sans tête tandis que ta main baisse davantage pour atterrir sur l’une des fesses pour l’agripper fermement. T’oses imiter à peu près un baiser avec la langue, bavant par moment sur le mannequin avant de sortir une phrase de façon très sexy et remplie de sens.

Alors ? Heureuse ?

T’hausses et baisses les sourcils de manière répété pour donner un air comique à la scène. Tes lèvres s’étirent dans un large sourire idiot alors que tu relèves légèrement la tête pour mieux entrevoir ton public. Loulou est toujours à terre, allongé sur le sol tout en s'esclaffant de vive voix, pris par moment par des grognements non maîtrisé. Syken s'esclaffe tout autant, même s’il ne fait aucun bruit, tu vois bien qu’il rit comme il peut, tomber même par terre sans le vouloir, son dos percute le sol alors que ses pattes de derrière finisse en l’air et s’agite énergiquement comme s’il était pris dans une transe dont il n’arrive pas s'en sortir. Mais c’est là que t’entrevois une ombre distincte à l’entrée du magasin, pas loin de toi, elle semble ne pas vouloir bouger pour le moment. Tu lâches presque immédiatement le mannequin d’un air paniqué tout en gueulant à vive voix un crie de détresse, comme si t’avais un fantôme ou un truc flippant.


Loulou
1.Apparition d'un pokémon sauvage ♥️

Esprit Vital : Un Pokémon possédant Esprit Vital ne peut pas être endormi. Le talent bloque les attaques lancées par l'adversaire, mais également les capacités du lanceur.
Morsure ( 60 ; 100 )
Riposte ( - ; 100 )
Contre ( - ; 100 )
Tomberoche ( 60 ; 95 )
Grondement ( - ; - )
Lougaroc Nocturne ♂ Mauvais - halloween - roche
©️️️ Psychakoala
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: