Éternia City


 

Un serpent dans un sac de rats - ft. Shinya
Habitant
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
avatar
Icon :

Messages :
181
L'âge du personnage :
29 ans
Métier :
Inspecteur
Habitation :
Quartier Machi
Pokédollars :
11650
Niveau :
10

181
29 ans
Inspecteur
Quartier Machi
11650
10
// Jeu 3 Mai - 0:25
QG Inspecteurs - ft. Shinya
Moins de deux semaines avaient passé depuis que Randall avait pris ses fonctions en tant qu'inspecteur. Son stage d'adaptation lui avait permis de s'acclimater un peu à la ville et à son étrange réglementation. Eternia n'en restait pas moins partiellement mystérieuse aux yeux du jeune homme. Depuis qu'il vivait ici, l'ancien policier avait l'impression d'être aveugle. Il n'avait ni indic, ni connaissance haut placée dans cette cité aux instances très fermées. Il devait absolument se faire une place, en apprendre un maximum sur tout ce qui l'entourait. Se glisser dans les petits papiers des têtes pensantes d'Eternia ne suffirait pas. Il y avait aussi la masse grouillante qui composait les entrailles de la ville, différentes strates qu'il lui fallait envahir tour à tour afin de se sentir à nouveau chez lui. Randall devait être partout, savoir ce qui se tramait à chaque coin de rue s'il voulait véritablement être utile au bien-être de ceux qui le méritaient. Il ne tenait pas à être un minuscule engrenage branlant dans cette société, non. Il voulait s'insérer en son cœur, et tourner les manivelles à son tour.
Les exécuteurs, pour commencer, étaient une fameuse inconnue sur son tableau. Le Kalosien avait beau en comprendre le fonctionnement, il peinait à croire que l'on pouvait trouver réel intérêt à tolérer des rebuts de la société au sein même de son service d'ordre. Se servir d'eux, certes, il l'avait toujours fait lui-même. Mais les armer ? Leur donner les moyens de se battre contre d'autres déchets, de les abattre même ? Ces chiens d'attaque servaient à préserver les inspecteurs, l'intention était louable. Mais à ce jour encore, Randall s'imaginait difficilement travailler et chasser aux côtés d'une vermine déjà jugée coupable par la ville.

C'est du moins tout le raisonnement que le rouquin s'était fait, et qui tournait en rond dans son crâne depuis qu'il avait posé le pied au quartier général. Mais revenait alors cette certitude qu'il lui fallait fureter même au plus profond de la fange. C'est pour cette raison même qu'il avait décidé de s'installer à Machi, coin peu glorieux de la cité, plutôt que dans les quartiers sûrs et appréciés des inspecteurs. On avait rien sans rien, et Randall n'était pas du genre à rechigner à se salir les mains. Tout ce qu'il souhaitait, c'était de les voir se couvrir de sang en brisant les mâchoires des bonnes personnes. Les personnes qui ne méritaient pas cette société.

Il l'avait vu traîner à quelques reprises dans les couloirs du QG, cet exécuteur calme et poli aux cheveux blancs et aux yeux vairons. Il n'avait pas l'air bien méchant, comme pouvaient l'être les pires d'entre eux. Sa silhouette effacée avait néanmoins tapé dans l’œil de Randall, qui s'était promis de tenter une approche quand l'occasion se présenterait. Et ce jour-là, il s'avérait que son assiduité sur ses dossiers lui avait offert un peu plus de temps libre.
Après s'être renseigné auprès de quelques collègues dont il ne connaissait que le nom, le jeune homme se dirigea vers la salle d'entraînement, où sa cible s'était visiblement rendue. Replaçant ses lunettes sur son nez, il passa la porte de la salle de repos et fut ravi d'y trouver le garçon qu'il cherchait.

Shinya Kagari lui apparaissait comme un jeune homme fermé, insondable, mais pas dépourvu d'une certaine sérénité. À l'évidence, il sortait d'une séance d'entraînement, et ses nerfs étaient peut-être plus à vif qu'à l'accoutumé. Sans doute n'avait-il pas vraiment envie de voir un inspecteur débarquer dans cet endroit, à cet instant précis, mais Randall préférait ne pas s’embarrasser de ce genre de questionnement. Si l'exécuteur ne voulait pas le voir, il n'aurait qu'à le lui faire savoir.
Ignorant les quelques autres silhouettes présentes dans cette salle de repos, le rouquin vint tranquillement se planter devant sa cible sans s'inquiéter de l'interrompre dans ce qu'il faisait. L'avantage d'avoir jeté son dévolu sur un solitaire, c'est qu'il n'aurait jamais l'occasion de réellement le déranger.

- Shinya Kagari, c'est bien ça ? demanda-t-il d'une voix suave en plissant ses yeux pourpres et perçants.
Puis, sans même s'assurer de la réponse de l'autre, puisqu'il savait ne pas se tromper, le garçon lui tendit une main fine accompagnée d'un sourire en coin. Un sourire un brin charmeur mais qu'un œil avisé savait décortiquer pour y trouver danger, fourberie, et pas la moindre sincérité.

- Je suis Randall Vanbel, j'officie chez les inspecteurs depuis à peine deux semaines.
Que le garçon aux cheveux blancs réponde ou pas à sa main tendue, Randall était à présent décidé à ne pas lâcher prise. Après tout, maintenant qu'il le voyait d'un peu plus près, les jolies courbes de ce visage pâle et bien dessiné lui susurraient qu'il avait fait le bon choix. Cet exécuteur marcherait pour lui qu'il le veuille ou non. Et s'ils pouvaient arriver à ce résultat dans la douceur, alors tant mieux.
©️ Psychakoala
Exécuteur
Voir le profil de l'utilisateur
Exécuteur
avatar
Icon :
Messages :
378
L'âge du personnage :
22 ans
Métier :
Exécuteur
Habitation :
Quartier Machi
Pokédollars :
1145
Niveau :
43
378
22 ans
Exécuteur
Quartier Machi
1145
43
// Ven 18 Mai - 17:13
Ready to fight

Aujourd'hui encore, tu t’es acharné sur ce pauvre robot dans la salle d’entraînement. Passant tes nerfs sur le robot qui n’a strictement rien demandé, sous le regard de ton compagnon ténébreux et quelques chuchotement et regard autour de toi. Tu n’en as que faire, tu sais très bien que certains parlent, que beaucoup se demandent pourquoi tu es toujours en vie, pourquoi tu as été épargné, pourquoi on t’a fait devenir Exécuteur alors que tu as ôté une vie, même plusieurs. Tu sais qu’ils parlent aussi de la soirée de Noël, de l’accident où tu étais présent. Oui, ils parlent, ils jugent peut-être, mais tu n’en as rien à faire. Ton attitude n’aide en rien à cela, tu restes dans ton coin, tu les ignores, les regarde à peine. Tu ne cherches pas à démentir. Tu ne cherches pas à leur tenir tête. Tu les esquives simplement, les ignorant tout bonnement.

Tu cognes une dernière fois sur le robot alors qu’il proteste désormais, manquant probablement de créer un disfonctionnement sur le pauvre appareil qui en voit de toutes les couleurs chaques jours, puis tu descends du ring, tu abandonnes les gants dans un coin, te dirigeant vers les douches pour te rafraîchir et te changer. Désormais rafraichis, débarrassé de la sueur accumulé lors de cet entraînement, plus là pour te défouler plus que pour te maintenir en forme, tu traverses la salle de repos lorsqu’on t’interpelle. Étonné, tu te tournes, faisant face à un homme aux cheveux rouge qui t’observe de ses yeux de même couleur de façon, probablement, un peu trop perçante à ton goût. Que te veut-il celui-là ? Tu ne l’as jamais vu, peut-être seulement de loin, et un sourire se dessine sur son visage alors que tu ne prends même pas la peine de lui répondre, l’observant simplement de ton visage figé, dénué d’émotion.

Son sourire, il ne te plaît pas. Ce genre de sourire, tu l’as vu bien trop de fois, lorsque tu devais te rendre auprès de “client” pour certaines affaires, du genre de celle qui t’ont mené dans la situation où tu te trouves actuellement. Ce sourire te rappel également cet homme, celui à qui tu devais tenir un peu trop compagnie, à qui tu devais soutirer des informations, en échange qu’il puisse faire ce qu’il souhaitait de toi. Oui, ton ancien travail - celui illégale - n’était pas des plus simples, mais tu t’en fichais pas mal, après tout, les ordres étaient les ordres… Toutefois, ce genre de sourire, tu les méprises, tu t’en méfis et tu observes ce type avec une méfiance dissimulé, te refermant juste davantage.

Il se présente, une main tendue vers toi. Tu la regardes un instant avant de le fixer à nouveau dans les yeux sans bouger, les mains dans les poches. Tu n’as aucune envie de lui serrer la main, Inspecteur ou non, et à tes côtés, Yami observe l’homme avec autant de méfiance que toi.

Que me voulez-vous ?

Tu n’y vas pas par quatre chemins, après tout, si cet Inspecteur est venu vers toi, ça ne doit pas être juste pour faire connaissance alors autant connaître directement ses attentions, de toute manière, tu n’as aucune envie d’être amical, pas avec eux...
Code ©️️️ N3M0
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: