Éternia City


 
anipassion.com
The Best View Comes After The Hardest Climb - Ft. Viktor
Habitant
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
avatar
Icon :
Messages :
180
L'âge du personnage :
25
Métier :
Journaliste free-lance++
Habitation :
Quartier chouwa
Pokédollars :
7330
Niveau :
20
180
25
Journaliste free-lance++
Quartier chouwa
7330
20
// Mar 10 Avr - 23:00
Paiting is silent poetry...And poetry is painting that speaks.
Tenrô
Elio
MotherRussia
Viktor


L'art moderne, ce n'était vraiment pas le truc d'Elio. D'ailleurs, il ne visitait que rarement les musée pour des choses récentes – sauf ceux de la science, bien évidemment. S'il aimait tant ces lieux c'était pour les témoignages de l'histoire dont ils recelaient. Comment faisait on telles ou telles choses il y a quinze, cent ou même mille ans. Les relations des hommes, et des pokémons, les guerres, les traités de paix et surtout, la vie quotidienne.

Pourtant, c'était bien dans la galerie d'art contemporaine qu'il s'était arrêté. Pas pour le cadre vide sur un mur blanc – qui représentait la futilité des dogmes et toutes ces choses que le guide avait tenté de lui expliquer la dernière fois et dont il n'avait rien retenu – mais devant le magnifique portrait d'un Rafflésia. Les couleurs étaient tout simplement sublimes, la lumière si douce et le regard du pokémon si mélancolique qu'il ressortait de ce tableau un amour franc. Ce qui était aussi poétique que perturbant. A moins que cette œuvre soit celle d'un Queulorior, il s'agissait là d'amour inter-espéce. Un phénomène aussi étrange que fascinant.

Il n'y avait pas de nom à coté du tableau. Pas de signature sur la toile, non plus. Sans la quitter des yeux, Elio demanda donc à la silhouette qui se trouvait non loin – et qu'il croyait être le conservateur – en lui posant la main sur le bras pour attirer son attention :

« Excusez-moi, savez vous qui a peint ce tableau ? »

Exécuteur
Voir le profil de l'utilisateur
Exécuteur
avatar
Icon :
Messages :
218
L'âge du personnage :
27 ans
Métier :
Exécuteur
Habitation :
Sous un carton
Pokédollars :
25
Niveau :
18
218
27 ans
Exécuteur
Sous un carton
25
18
// Mar 17 Avr - 16:49
506 WORDS
Ce jeune homme a toujours eu un culte envers les objets rares de l’époque ainsi que les diverses peintures qui représente les beautés de la nature. Peut-être à cause de sa curiosité ou de son éternel amour pour les œuvres d'art et les courbes parfaites. Enfermé dans un immeuble, suffoquant dans un silence presque malsain, tu trônait devant quelques œuvres d'art, seul, car même tes petits compagnons ne voulaient pas subir ton caprice et s'étouffer dans un endroit clos, préférant se reposer dans ton jardin, loin des masses de chair qui s’agglutine dans un endroit aussi renfermé, juste pour admirer deux, trois, voire quatre malheureux tableaux, ils ne connaissaient l'art en question, les émotions qu'elles pouvaient te donner. Mais voilà que tu t'arrêtes dans ta course, un tableau te fit de l’œil, tu avais presque l'impression qu'il volait ton âme en te fixant de ses grands yeux, un magnifique raflésia, de toutes beautés, les couleurs ternes et si réalistes te donna un léger frisson. Viktor et les plantes, toute une histoire d'amour, ne cessant de baver devant ce tableau, tes yeux ne pouvait le quitter, reflétant avec envie ses courbes si grossières, pour toi, ce genre de plante est tout bonnement sublime, certains le trouveront moche, grossier, mais toi, tu y aperçoit un pokémon gracieux, aussi délicat qu'une fleur à peine éclose.

Excusez-moi, savez vous qui a peint ce tableau ?

Une voix percute tes tympans, sortit ainsi de ton utopie parfaite. Tu ne pensais trouver personne en ses lieux, car en effet, il est particulièrement rare de trouver quelqu'un dans un lieu clos rempli de vieillerie, comme disent les jeunes. La réponse semble particulièrement simple, et tu pourrais presque déblatérer contre un sujet entier dessus, mais ta timidité te ronge entièrement et filtre les mots qui restent coincés dans ta gorge, un seul mot arrive à passer tandis que tu sembles intimider, la gorge nouée, la bouche sèche, tu craches sèchement tes mots tel un seviper.

Non..

Tu aurais aimé être seul, de ne pas avoir à quitter de tes yeux ambré ce magnifique tableau. Mais ta politesse innée t'oblige à te retourner et ainsi faire face à l'inconnue qui t'as séparé de ton paradis. Un jeune blond qui aurait décroché le ciel pour les capturer dans ses yeux, le reste éphémère, tu ne peux que retenir ses yeux célestes, ils te donnent envie, envie de sortir de cet endroit et d'admirer simplement le ciel pendant des heures. Ne sachant pas quoi dire d'autre, ni même comment poser la question, tu ne fais que balbutier une petite phrase d'une voix presque inaudible et légèrement douce.

Mais c'est un très joli tableau...

Viktor, tu ne sembles vraiment pas doué pour la communication. Tu ne peux que parler du tableau, oubliant presque les bonnes mesures à prendre, comme se présenter, lui demander de se présenter également et ainsi, connaître un peu plus la personne. Mais, enfermée depuis un moment avec tes plantes, plus rien d'autre ne semble t'intéresser, ni même ses magnifiques yeux qui ne cessent de te fixer.
poetry

Habitant
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
avatar
Icon :
Messages :
180
L'âge du personnage :
25
Métier :
Journaliste free-lance++
Habitation :
Quartier chouwa
Pokédollars :
7330
Niveau :
20
180
25
Journaliste free-lance++
Quartier chouwa
7330
20
// Sam 21 Avr - 15:32
Paiting is silent poetry...And poetry is painting that speaks.
Tenrô
Elio
MotherRussia
Viktor


Non. La réponse fut si sèche et si courte qu’Elio quitta des yeux le tableau pour les tourner avec stupeur vers… pas le conservateur du tout. Oups. Bel homme, ceci dit mais visiblement dérangé par... l’interruption de son admiration ? Cela n’avait rien d’étonnant. Le respect du silence et de la contemplation faisait parti de l’apanage de l’amateur d’art. Aussi, sans prendre à coeur la réaction sèche de son interlocuteur improvisé, Elio lui adressa un sourire.

«Mes excuses, je vous ai pris pour le conservateur. Je ne voulais pas vous déranger. »
Il reporta un instant son attention sur la peinture, le temps d’acquiescer à la remarque du beau brun. C’était peut être un peu pour cela aussi, il fallait bien l’admettre, que cela l’ennuyait autant de l’avoir dérangé. Parce qu’il n’avait pas vraiment envie de paraître comme un agaceur à ce bel homme qu’il emmènerait bien ailleurs que dans un musée… Alors, c’est très précautionneusement qu’il lui répondit d’une voix douce, tâchant de pas troubler davantage la quiétude du lieu.

«Très joli, en effet… Qui aurait cru que quelqu’un pourrait transcrire tant d’amour avec des pinceaux...  Et d’habitude, on voit plutôt des Joliflor au soleil...»
Il fallait avouer que, pour beaucoup, la plante vahinée avait plus d’attrait que la “grossière” Rafflésia. C’était un pokemon d’herboriste, pas de poképhile… Mais soit. Tendant la main au bel inconnu, il avait bien l’intention de ne plus en être un.

« Elio, c’est un plaisir !»
Et s’il se faisait rembarrer, et bien… Il y avait d’autres ailes du musée à aller visiter.

Exécuteur
Voir le profil de l'utilisateur
Exécuteur
avatar
Icon :
Messages :
218
L'âge du personnage :
27 ans
Métier :
Exécuteur
Habitation :
Sous un carton
Pokédollars :
25
Niveau :
18
218
27 ans
Exécuteur
Sous un carton
25
18
// Sam 12 Mai - 4:08
762 WORDS
Mes excuses, je vous ai pris pour le conservateur. Je ne voulais pas vous déranger.

Ses excuses passent au travers des pensées du jeune exécuteur. Il ne voulait aucune des excuses et ne savait pas du tout qu'en faire. C'était plutôt à lui de s'excuser d'avoir répondu aussi sèchement à ce beau blond, aucunement intéressé par les hommes, et n'ayant aucune attraction envers ce visage angélique, ce sont ses yeux qui l'attirent davantage, une partie de ciel découpé dans ses pupilles, Viktor ne cesse de le dire, il aime ce genre de couleur, de beauté... Mais pensons à autre chose, comme bafouiller quelques excuses dans un bégaiement presque timide.

N...... Non... C'est à moi de m'excuser de vous avoir répondu aussi sèchement…

Un raclement de gorge résonne alors que son regard quitte les yeux du blond pour glisser vers la peinture qui trône devant lui, ses couleurs sont ternes et le pokémon semble peu attrayant pour certaines personnes, mais pour Viktor, ses couleurs sont reposantes, apaisantes et rend le pokémon planté plus gracieux qu'avant, car naturellement le jeune homme raffole même de cette espèce, en tant que collectionneur de plante, il désire ardemment ce petit bijou dans sa collection. Il profite de ce moment de réflexion pour admirer le tableau, savourer le calme serein de la pièce, bien trop reposante, cela le berce presque dans une légère léthargie.

Très joli, en effet… Qui aurait cru que quelqu’un pourrait transcrire tant d’amour avec des pinceaux...  Et d’habitude, on voit plutôt des Joliflor au soleil...

La voix douce le berce presque à nouveau, ne répondant pas tout de suite pour profiter de ce timbre de voix, en parfaite harmonie avec la pièce, la peinture... C'est comme si cet homme avait changé sa voix pour être en parfaite symbiose avec son environnement et l'ambiance sereine qui y trônait. La réflexion du pokémon plante ne viens pas dans les oreilles d'un sourd, sa passion prend vite le dessus, Viktor ne semble pas en accord et rétorque presque instinctivement d'un regard passionné envers la peinture, ses yeux brillent d'une passion hors norme, tel un amour caché pour les plantes.

N'importe quel pokémon de type plante dissimule une beauté cachée entre ses courbes. Ses couleurs termes et ses courbes légèrement potelés le rendent attachant tandis que ses pétales rougeoyants lui donnent cette allure vive et lumineuse, ses petits yeux rondelets lui donnent un air affreusement mignon, et la beauté du paysage lui donne presque un air gracieux. Tout ceci ce mélange dans une beauté homogène qui rend la peinture envoutante.

Un large sourire étire ses lèvres. Tout son visage reflète sa passion dévorante pour les plantes, ses pupilles légèrement brillantes glisses vers le jeune homme pour s'enfoncer un peu plus dans cette partie découpée du ciel. Le pauvre blondinet tendait sa main depuis un moment, n'ayant même pas remarqué ce geste, Viktor sursauter légèrement en constatant que sa main pendait ainsi. Malheureusement, le jeune homme hésitait grandement à serrer la main d'un inconnu, d'un naturel méfiant, il resta particulièrement hébété devant le jeune blond, par mesure de politesse, il se fit violence et força sur sa main pour la tendre lui aussi, prenant ainsi la main de l'inconnu et serrant celle-ci assez maladroitement, il utilisait peut-être un peu trop de force, ne sachant pas contrôler sa force, il serra comme il peut, grimaçant par moments sans quitter des yeux le jeune garçon, affreusement gênée, mais emprisonner de ses jolis yeux bleus, Viktor était désormais piégé dans ce regard bien trop envoûtant.

Elio, c’est un plaisir !

Désormais il n'était plus un inconnu, mais pour autant le jeune homme ne pouvait enlever sa méfiance naturelle, tel un automatisme, il nota précieusement ce prénom, cherche dans sa mémoire s'il aurait entendu des rumeurs sur cet individu, ne sachant pas de quel côté il était, Viktor ne pouvait guère le placer en tant qu’ennemis. Il aurait aimé ne pas donner son prénom à tout va, mais sa gentillesse bien trop intrusive l'oblige presque à prononcer d'une voix presque hésitante son petit nom.

Viktor...

Encore un peu trop sec, mais il ne peut rien faire contre ça le petit Viktor. Grand timide, en plus d'être encore méfiant envers Elio. Il ne pouvait guère donner des réponses trop longues et taper dans une discussion beaucoup trop intime. Ne voulant en aucun cas dévoiler certaines parties de lui, de son passé, ou encore, de sa vie actuelle. Le serrage de main ne dura pas longtemps, car Viktor percuta de ce moment gênant et retira presque trop brutalement sa main qui serrait encore celle du blondinet.
poetry

Habitant
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
avatar
Icon :
Messages :
180
L'âge du personnage :
25
Métier :
Journaliste free-lance++
Habitation :
Quartier chouwa
Pokédollars :
7330
Niveau :
20
180
25
Journaliste free-lance++
Quartier chouwa
7330
20
// Mer 23 Mai - 19:10
Paiting is silent poetry...And poetry is painting that speaks.
Tenrô
Elio
MotherRussia
Viktor


Timide. C'était mignon. Plus mignon qu'attirant, même. Elio afficha un sourire. Le genre de sourire qu'on adresse a un enfant qui s'excuse un peu piteusement d'avoir cassé le vase hideux offert par la belle-mère. Mais soit, inutile de s'attarder là dessus et revenons à la peinture. Peinture qui semble susciter bien des passions chez le bel inconnu.

Le blondinet le regarda s'enflammer dans sa tirades en levant un sourcils, amusé. Herboriste. Et soudainement plein de verbes. Lui qui semblait ne pas aimer parler et bégayait quelques instants plus tôt. Facile à cerner. Un geek des plantes en puissance, passionné par tout ce qui produisait de la chlorophylle, effrayé par le reste et surtout les gens. Le genre de personne certainement ravi de trouver un bout de terre non pollué sur cette planète. Capable de se faire violence et d'aller contre sa nature, vivre en ville, pour la retrouver. La dite nature. Paranoïaque ? Peut être. Mal à l'aise ? Certainement. Elio ne lui tint par rigueur de son ton. Ni cette fois, ni la précédente, à vrai dire. Il en lisait assez pour savoir que le désormais bel-pas-inconnu ne cherchait pas à être méchant. Mine de rien, il continua la discussion.

« Passionné de plante, à ce que je vois ? Vous en élevez ? »
Faites poussé ? Non. Les pokemons l’intéressait plus que les plantes en pot. Quoiqu'il pourrait l'inviter chez lui pour qu'il lui fasse son jardin...

Exécuteur
Voir le profil de l'utilisateur
Exécuteur
avatar
Icon :
Messages :
218
L'âge du personnage :
27 ans
Métier :
Exécuteur
Habitation :
Sous un carton
Pokédollars :
25
Niveau :
18
218
27 ans
Exécuteur
Sous un carton
25
18
// Mer 6 Juin - 17:22
339 WORDS
Passionné de plante, à ce que je vois ? Vous en élevez ?

Il était si facile à cerner ? Viktor ne pouvait le nier, sa passion est bien trop visible, que ce soit écrit sur son visage, dans l'intonation de sa voix, dans ses gestes, tout était si facilement déchiffrable avec lui. Un livre ouvert que tout le monde pourra admirer, et pourtant, Viktor gâche bien des choses au travers des pages, est-ce que le blondinet saura-il lire entre les lignes ? Viktor n'en sait trop rien, et c'est pour cela qu'il reste encore méfiant, bien trop méfiant, un léger mouvement de recul, il réfléchit à sa prochaine réponse, et pourtant, elle est si simple à formuler, laissant échapper un oui un peu trop sec d'entre ses lèvres. C'était la seule réponse qu'il pouvait donner, sans trop détailler de sa vie actuelle, sans trop parler de son passé, de ses préférences envers les plantes empoisonnées, voire dangereuse. Autant de mystère plane sur cette tête brune, il passe l'une de ses mains dans ses cheveux, plaquant quelques mèches contre son crâne, l'air gênée, il ne sait pas comment poursuivre la conversation.

et vous, vous êtes passionnés par quoi ?

Disait-il d'un air légèrement maladroit. Il ne sait guère communiquer, et particulièrement envers sa propre espèce, les plantes le comprennent, les pokémon le comprennent, mais les humains tout comme lui, c'est une tout autre histoire. Pour le moment il ne faisait que fixer bêtement le jeune blond, cela ne lui pose pas de problème, il est agréable à regarder, quoiqu'il soit un homme, et peut-être de la même taille que lui ? Il ne sait pas très bien jauger ce genre de chose. Ses yeux ambrés plongèrent toujours autant dans ce ciel d'azur, il ne s'en lasse pas, attendant que la discussion reprend, aussi muet qu'une carpe et particulière patiente, il attend simplement une réponse, ne voulant aucunement déranger un peu plus le blondinet qui lui faisait face, mais ne trouvant pas non plus les mots adéquats pour avancer un peu plus dans cette discussion monotone.
poetry

Habitant
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
avatar
Icon :
Messages :
180
L'âge du personnage :
25
Métier :
Journaliste free-lance++
Habitation :
Quartier chouwa
Pokédollars :
7330
Niveau :
20
180
25
Journaliste free-lance++
Quartier chouwa
7330
20
// Jeu 14 Juin - 14:53
Paiting is silent poetry...And poetry is painting that speaks.
Tenrô
Elio
MotherRussia
Viktor


Par quoi était il passionné ? En voilà une question bien étrange à un inconnu. On dirait presque une question de journaliste du 20h qui ne se soucie pas de la réponse. Mais venant de monsieur maladroit, c'était sans doute la première chose qui lui soit venu à l'esprit. Elio sourit. Il sentait qu'il n'allait faire que ça dans cette discussion de toute façon. Mystérieusement, il répondit :

« Les gens. »
Inutile d'en dire plus, il préférait laisser le cerveau du beau brun carburer. Mais il ne mentait pas. Les gens le fascinait. Leur manière, leurs intrigues, leur vie, leur pensées, leurs peurs, leurs secrets. La vie en elle-même était fascinante, mais la vie d'un être conscient de l'être l'était encore plus. Il aurait d'ailleurs pu l'observer un moment, avec son air mystérieux, sans dire mot, le fixer droit dans les yeux jusqu’à faire monter le malaise... Juste pour le plaisir. Mais si la méchanceté se trouvait dans ses veines, elle était très bien caché. Alors il relança la conversation avec une nouvelle banalité. Il ne fallait pas attendre que cela vienne de Mister Vikky... Les mondanités de la discussion, ce n'était pas son fort.

« Vous êtes ici depuis longtemps ? A Eternia, j'entends. Ça a du être un soulagement de voir une zone à l'air aussi pur pour un amateur de nature. »
Et s'il voulait retourner à sa contemplation du tableau – et de ses yeux, il n'était pas aveugle – silencieuse, il n'aurait qu'à lui dire. Mais le tableau serait toujours là pour être observé dans quelques minutes. On ne pouvait pas forcément en dire autant du blondinet.  

Exécuteur
Voir le profil de l'utilisateur
Exécuteur
avatar
Icon :
Messages :
218
L'âge du personnage :
27 ans
Métier :
Exécuteur
Habitation :
Sous un carton
Pokédollars :
25
Niveau :
18
218
27 ans
Exécuteur
Sous un carton
25
18
// Sam 7 Juil - 17:36
— poetry
Viktor est profondément mal à l'aise devant le blondinet et ses sourires bien trop chaleureux à son goût. Il ne sait pas si c'est par méfiance ou simplement pas habitué qu'on soit si polie et gentil avec lui, et sa réponse ne renforce qu'un peu plus sa méfiance envers le blondinet.

Les gens.

Une réponse assez vague, qui englobent énormément de choses. Voulait-il jouer avec toi dans des petites devinettes ou voulait-il cacher quelques choses en enrobant sa réponse dans une globalité indéchiffrable ? Les personnes peuvent le passionné et c'est peut-être pour ça qu'il a osé l'aborder de façon si banale, depuis un moment Viktor ne cesse de l'analyser sous toutes ses coutures pour comprendre la chose, essayer de voir en lui une réponse un peu plus précise, jamais il n'osera demander un peu plus de précision, ni même oser placer un commentaire sur cette réponse, Viktor n'est pas assez assuré pour ce genre de chose et son niveau communication est bien trop bas. Il ne fait que contempler Elio en plongeant un peu plus dans ses yeux, difficile de quitter ses pupilles azuréennes pour contempler autre chose. Il ne pensait pas renouveler la discussion, et préféra attendre que le blondinet le fasse à sa place, après tout, il semble plus doué que se chère Viktor.

Vous êtes ici depuis longtemps ? A Éternia, j'entends. Ça a du être un soulagement de voir une zone à l'air aussi pur pour un amateur de nature.

Son visage semble trahir son étonnement, un léger mouvement de recul pour accentuer l'effet de surprise et le voilà désormais envahie de plusieurs questions auxquelles ils ne s'attendaient même pas. Il prit long moment de réflexion pour essayer de trouver les meilleures réponses sans trop dévoiler sa vie personnelle, ses doigts effleurent légèrement son menton tandis que laissa le blondinet sans réponse pendant plusieurs minutes. Un soulagement ? ¨Pas du tout, il aurait bien aimé ne pas être ici et ne pas devenir un chien qui doit obéir à des ordres de plusieurs maîtres cupides, et dont certains qui sont vraiment cons par moments. Il ne peut même pas voir ses frères ou s'approcher de leurs maisons à cause des diverses restrictions que son fameux "père" lui a offerts durant son procès. Mais il vaut mieux qu'Elio ne sache rien sur son travail, ses choix, et ses problèmes familiaux, encore bien trop méfiant, le jeune exécuteur semblait bien apeurer qu'on trouve son petit trafique aussi facilement...

Depuis quelques mois. Un soulagement, pas forcément, mais il est vrai que c'est un pur bonheur de se promener dans les zones sauvages de l'île, en plus d'avoir à disposition plusieurs parcs qui sont magnifiques. Vous qui aimez les gens, vous devez être aux anges avec tous ses habitants hauts en couleurs, ainsi que la complexité de ses tarés d'exécuteurs, non ?

Disait-il dans un bafouillage incompréhensible et dans un débit bien trop rapide que d'habitude. Viktor n'avait pas pour habitude de répondre aux questions et surtout, de garder une conversation aussi longue avec une personne en dehors de sa famille. C'était presque un record ce qu'il venait de faire, ce forçant peut-être un peu trop, mais disons que le blondinet le fascinait un tant soit peu, que ce soit ses magnifiques yeux ou sa façon de répondre, hypnotiser par cette aura, et pourtant, le jeune homme ne cesse de reculer pour s'écarter, laissant une distance de sécurité pour lui permettre d'être moins mal à l'aise.
©️️ Psychakoala
Habitant
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
avatar
Icon :
Messages :
180
L'âge du personnage :
25
Métier :
Journaliste free-lance++
Habitation :
Quartier chouwa
Pokédollars :
7330
Niveau :
20
180
25
Journaliste free-lance++
Quartier chouwa
7330
20
// Mer 1 Aoû - 18:29
Paiting is silent poetry...And poetry is painting that speaks.
Tenrô
Elio
MotherRussia
Viktor


Surpris ? Pourtant la question était d’une banalité sans nom. Décidément ce Viktor devait être une perle à taquiner. Mais Elio n’en savait rien. Parce qu’il ignorait pourquoi. Pourquoi une telle méfiance, pourquoi un tel malaise… Était ce simplement de nature ou avait il subit quelques… mésaventures ? Il n’était pas dans ses habitudes de pousser les gens dans leur dernier retranchements. Pas quand il n’avait aucun renseignement particulier à obtenir d’eux ou aucune raison de leur en vouloir. Ceci dit, cette simple question semblait avoir eut de l’effet.

Réponse rapide, précipité. Omission d’informations. Réorientation. Volonté de changement de sujet. Parler de tout sauf de lui puisqu’il semble falloir parler.
Conclusion : peut être naturel mais mésaventure fortement envisagée.
Elio sourit. Il se voulait rassurant mais n’était pas certain de l’être. Aussi le laissa t-il reprendre ses distances et évita t-il de le fixer trop directement. Il ne voulait pas le mettre plus mal à l’aise qu’il ne semblait l’avoir déjà fait…

« Il y a des gens fascinant partout. J’ai visité… disons pas mal d’endroits, et j’y ai toujours trouver des personnes avec des histoires intéressantes. Je suis journaliste à mes heures, voyez vous. D’où me questions, déformation professionnelle, je suppose. Mais rassurez vous, je ne raconte que les histoires des gens qui m’en ont donné leur accord. »  Et des pourris qui ont depuis longtemps perdu le droit au secret. « Mais vous savez, vous n’êtes pas obligé de me répondre si mes questions vous mettent mal à l’aise. Tout le monde n’apprécie pas forcément la curiosité d’un inconnu, je ne le prendrais pas à mal. »
Quand aux executeurs, mieux valait ne pas en parler. Il n’avait pas envie de mentir et la vérité sur ce qu’il en pensait n’était pas à laisser entendre par n’importe qui…

Exécuteur
Voir le profil de l'utilisateur
Exécuteur
avatar
Icon :
Messages :
218
L'âge du personnage :
27 ans
Métier :
Exécuteur
Habitation :
Sous un carton
Pokédollars :
25
Niveau :
18
218
27 ans
Exécuteur
Sous un carton
25
18
// Lun 13 Aoû - 18:05

viktor
Exécuteur
1296 mots
Ft.Elio Tenrô
The Best View Comes After The Hardest Climb


L'air nerveux, il espérait secrètement d'avoir dit ce qu'il fallait, de ne pas avoir donné trop d'information à cet homme dont il connaissait le prénom, mais pas le nom, serait-il lui aussi méfiant ? Le jeune exécuteur n'ose plus continuer son raisonnement, ne voulant certainement pas creuser un peu plus au risque d'être enterré par lui-même, il le sait bien, s'il collecte beaucoup trop d'informations, il devra en payer le prix en donnant lui-même autant d'information, tel un échange équivalent digne d'un alchimiste. Il y a des gens fascinant partout. J’ai visité… disons pas mal d’endroits, et j’y ai toujours trouver des personnes avec des histoires intéressantes. Je suis journaliste à mes heures, voyez vous. D’où mes questions, déformation professionnelle, je suppose. Mais rassurez vous, je ne raconte que les histoires des gens qui m’en ont donné leur accord. Il n'est pas si étonné que ça, au contraire, c'était prévisible, avec une aisance pareille et l'envie de parler à un homme tel que Viktor, il fallait forcément être un journaliste curieux ou un homme complètement fou, les dérangés n'osent pas se promener en ce moment, l'option journaliste était bien plus probable, cela ne restait que des suppositions, le jeune exécuteur reste tout de même légèrement surpris en constatant qu'il parle actuellement avec un journaliste, ses hommes un peu trop curieux à son goût et dont il n'aime guère leurs potins, beaucoup de ses clients ont été repéré par ses écrivains en herbe; détectives à leurs heures perdues. "Comment je peux être rassuré ?" Se disait le jeune homme, pas à voix haute comme certains le voudraient, simplement dans sa tête, un écho qui se propage doucement entre ses neurones, l'air ailleurs, il réfléchit de nouveau. Viktor devait faire attention à ses mots, bien plus qu'avant, ne voulant pas finir avec quelques années en plus dans son compteur en tant que chien obéissant, il en avait déjà marre d'être en laisse alors que ça faisait que quelques mois qu'il était là. Ne voulant pas faire la même erreur que ses clients, il acquiesce simplement la tête en faisant mine d'être intéressé par la discussion, ne voulant rien ajouter sa profession ou son avis sur les gens de manière globale. Mais vous savez, vous n’êtes pas obligé de me répondre si mes questions vous mettent mal à l’aise. Tout le monde n’apprécie pas forcément la curiosité d’un inconnu, je ne le prendrais pas à mal. Heureusement, car il ne pourrait aucunement répondre à des questions trop personnelles, des questions tout court aussi, surtout envers un journaliste, il n'imagine même pas la réaction du blondinet s'il apprenait qu'il a parlé à un exécuteur, et encore moins s'il apprend que ce même exécuteur participe à un marché noir de poison dont il est lui-même le créateur. Merci infiniment. Je n'ai clairement pas l'habitude de m'ouvrir aux autres, et surtout envers des inconnus. Mais je pense que vous l'avez déjà constaté n'est-ce pas ? Il est tellement facile de deviner ce que ressent le jeune exécuteur ou ce qu'il est exactement, un homme profondément timide qui n'aime guère s'ouvrir aux autres, peut être marqué par son passé tumultueux ou peut-être que c'est instinctif. Et donc... Vous... Vous êtes venues pour admirer les tableaux alors qu'il fait un temps magnifique dehors ?  Il était coincé, ne pouvant trouver un sujet plus passionnant, éviter de poser des questions aurait été une décision bien plus sage, mais il ne sait clairement pas comment s’y prendre, et quel sujet trouver pour pouvoir se lancer sans se tromper ou trop en dévoiler. Légèrement une vibration s’éparpille contre son avant-bras, subitement, il sursaute devant cette sensation si soudaine, malgré son air complètement neutre, il grimace légèrement en constatant que son bracelet essayait de l'appeler, aucune sonnerie, normal, l’exécuteur l’avait placé en mode vibration, silencieux en matière de mélodie, certainement qu’il ne voulait pas être dérangé lors de sa petite promenade dans le musée. Désolé... Je... Je dois répondre.... Disait-il dans un malaise total tandis que son bras se relève machinalement pour placer devant son nez le bracelet qui ne cessait de vibrer, il pose son doigt sur l’un des boutons et un écran holographique s’affiche, ses gestes sont lents, hésitants, comme s'il n’aime guère cette technique, on pourrait presque croire que Viktor est un vieux qui découvre seulement son bracelet, et c’est totalement ça, il découvre toujours des nouvelles fonctionnalités, il n’aime pas l’utiliser, s’en servir une chose délicate et impossible pour lui de ne pas péter des câbles quand tout ne marche pas comme il veut, un colérique ? Oui, mais difficile de le remarquer, après tout il est du genre calme et plus ou moins patient, il faut juste ne pas le chercher trop longtemps. Mais qui était cette personne qui l’appelait ? Bien évidemment l’un de ses frères, ce n’est pas une surprise, car c’est bien les seules personnes qui puissent connaître dans cette région, et les seuls qui ont son numéro. L’un de ses index glisse malencontreusement sur le panneau holographique, décrochant à l’appel, on pouvait entendre une voix grave crier et injurier de toutes ses forces envers le jeune exécuteur. Même si Viktor aime ses frères de toutes ses forces, Isaak n’était clairement pas un cadeau en matière de petit frère, comparer au reste de la famille. Le jeune blondinet ne pouvait entendre que les mots “mission”, “chien” et “fuck” qui sortait de l’appareil, entre les soupirs incessants du jeune exécuteur qui était lassé des beuglantes de son frère, mais aussi de sa rage non dissimulée envers le monde entier, Isaak n’avait clairement pas hérité du calme en toutes circonstances de son grand frère. Arrête d’injurier pour rien pauvre andouille et ne gueule pas autant, sauf si tu veux que je viennent te calmer, cela ne me prendra que quelques secondes... Pour la première fois depuis le début de cette rencontre hasardeuse, Viktor prend un air presque taquin, un sourire presque carnassier habille ses lèvres alors qu’il ricane légèrement, il taquine son frère à sa façon, et celui-ci n’hésite pas à aboyer de plus belle avant de s’excuser grossièrement, ne voulant en aucun cas que son grand frère vient le calmer, surtout qu’il devait partir en mission juste après, il se plaint à nouveau qu’il est devenu exécuteur, crie à l’injustice, Viktor l’imagine déjà faire sa moue d’enfant en heurtant un objet pour le jeter au loin, tel un enfant capricieux. Ne viens pas te plaindre auprès de moi, c’est de ta faute si tu es dans cette merde... Je suis occupé en ce moment même, donc rappel moi plus tard, mais seulement si tu as des questions ou en cas d’urgence, et pas de bêtise surtout ! Sans attendre, il raccroche de manière brutale avant de laisser son avant-bras retomber, désormais pendu contre son corps. Viktor pouvait enfin reprendre son attention sur le blondinet qui ne semblait pas vouloir partir, est-ce qu’il a osé écouter la conversation ? Quoique Viktor aurait parler de manière rapide et douce, cela le rend un peu plus mal à l'aise, l’une de ses mains se plaque contre sa nuque, un léger frottement en guise de gêne, il lui fait signe, montre qu’il est légèrement gêné d’avoir parler aussi ouvertement avec l’un de ses frères devant un inconnu, journaliste en plus. Il espère un tant soit peur que le blondinet ne réveille pas curiosité de journaliste et lui pose des questions trop personnel sur ses frères, particulièrement sur ce frère-là, le seul qui est lui aussi un exécuteur... Connu pour être un sale gosse qui n’écoute guère les consignes et ordres qu'on lui donne, un vrai petit con.
Contenu sponsorisé
//
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: