A night in the lace • ft.Luna Ookami
Andrew Smith
Team Instinct
115
24 ans
Em. dans un Fastfood
Quartier Machi
900
17
avatar
Icon :
Messages :
115
L'âge du personnage :
24 ans
Métier :
Em. dans un Fastfood
Habitation :
Quartier Machi
Pokédollars :
900
Niveau :
17
// Lun 9 Avr - 20:49
A night in the lace
Andrew Smith & Luna Ookami
Une femme vit dans cette maison, des rumeurs court qu’elle aurait égorgés et bouffer son petit ami, et qu’elle séquestre des hommes à la pelle juste pour son plaisir personnel. La folle, c’est comme ça qu’on appelait cette fille aux cheveux violets et au regard de braise. T’as toujours cru à ses histoires merdiques que te racontaient tes potes lors des soirées bien arrosées, un peu comme cette soirée, généreusement arrosée comme tu les aimes ! Lentement, tu sirotes la liqueur qui t’incendie presque instantanément la gorge, ça te purge de l’intérieur, te rend un peu bienheureux, un large sourire idiot sur tes lèvres. Tes potes profitent de ton ivresse pour te raconter encore et encore les mêmes rumeurs pour essayer de te faire vibrer, ouais, t’en a des frissons Andrew, mais pas de plaisir, plutôt d’effroi d’après les grimaces que tu tires. Tu sais bien qu’ils parlent toujours de cette fille un peu timbrée sur les bords, il y en qu’une dans ce quartier pourri, ennuyeux, véritablement ennuyeux, tes potes commencent déjà à essayer de trouver un jeu qui pourrait te faire bader, ce genre de jeux qui émoustille ton désir d’adrénaline, à t’en tordre de rire après coups, comme un con, comme si ton encore n’était passer meurtrie pour ce soir, t’as envie de te maltraiter, de te faire souffrir, masochiste va ! Le jeu tombe enfin, et ce sera…Un cap ou pas cap... TADAM ! Avoue, tu le sais bien que tu vas encore t’en prendre plein la tronche, que tu vas chialer, crier, et après, rire comme un gros enfoiré juste pour un exploit inhumain que tu pensais ne jamais faire de ta vie. Quoique, Andrew, t’as vite fait le tour des gages stupides, t’en a tellement fait, que t’es devenu un accro, un mec avec trop d’expérience, les trucs les plus chelou tu les as déjà faits, et ce n'est pas aujourd’hui que tu vas offrir ton cul à l’un de tes potes, t’es pas encore assez bourré pour ça. Alors tu penses sérieusement être safe Andrew . Putain mais t’es vraiment con mon pote, tes potes auront toujours une idée merdique pour toi, et ce soir, il t’emmène vers la maison maudite, celle la folle aux cheveux violets... J'entends déjà la musique tragique au loin, elle vient pour toi Andrew, car tu le sais que ça va finir mal ? Car ça finit toujours mal ses jeux à la con…

POTO ANDREW !

Ils rigolent en cœur tandis qu’il t’explique ce que tu dois faire. Et ouais, t’es le premier à passer, le premier à te faire écraser.

Cap ou pas cap d’aller voler un truc chez la folle ?

Ta conscience ne cesse de t’implorer pour que tu refuses cette invitation, invitation au vice, à entrer dans une maison flippante, tu pourrais presque croire que t’es entrain d’accepter une invitation en enfer. Mais comme d’habitude, ton désir d’aventure prend le dessus, écrase ta pauvre conscience et la fout dans un coin pour qu’elle arrête de te faire chier davantage, comme d’habitude, t’accepte sans rechigner, un brin hésitant tout de même, disons que les rumeurs t’ont un peu refroidie et tu n’as guère confiance à entrer dans cet enfer-là, en compagnie de prédatrice dont tu n’as jamais vraiment vu le visage de près.

J’accepte mec ... Si je gagne, vous me payez à bouffer !
Et si tu perds tu danseras en boxer dans la rue !

T'aurais peut-être mieux fait de rester chez toi, dans ton lit, roulé en boule dans ta couverture. T'essaye de paraître plus avenant, plus assuré. Tu jures que t'essayes. Et tu crois que ça marche plutôt bien, l'alcool que t'as ingéré t'aidant. La poitrine gonflée, la tête levé, tu baisses légèrement la tête en signe d'approbation avant de t’avancer vers la maison de la folle. Juste devant la porte, ta gorge est sèche, nouée, t’as du mal à avaler un peu de ta salive tellement que t’es nerveux, un bref regard derrière toi pour fixer tes potes, ils t’’encouragent ses salauds, mais tu peux plus reculer, sinon ta fierté en prendrait un coup, t’as plus envie que celle-ci soit maltraité et traîné pendant des jours contre le bitume. Malgré ta maladresse éternelle et ton manque d’expérience dans le domaine, t’arrive difficilement à crocheter la serrure, ouvrant ainsi la porte de pandore, ou plutôt de l’enfer. Au choix…

3h30 du matin, début de l'excursion en territoire ennemi. Tu te glisses par l’entrebâillement de la porte, longeant les murs de la maison en toute discrétion. Tu rabats la capuche de ton sweat sur ta tête, sautant de cachette en cachette jusqu'à te planquer derrière un meuble dans le couloir. Tu sais clairement quoi piquer à cette donzelle, surtout pas de la bouffe, t’as déjà fait le coup chez un albinos, refaire le même coup, c’est has been vois-tu… Tu sens enfin que tout ce que tu as consumé avant et pendant la soirée semble enfin agir. Les sensations commencent à monter doucement et sourire comme un idiot n'est plus un effort pour toi. Aussi discret qu'une tractopelle et adroit qu'un unijambiste, tu te rapproches de sa chambre, l’antre de la bête, là où elle pionce quoi. Tel un seviper, tu glisses entre une nouvelle fois par l’entrebâillement de la porte de chambre, maintenant, faut trouver ta cible, un bon vieux soutiens-gorges des familles, oui, oui, tu vas piquer un sous-vêtement féminin, la pure la classe, tu sais même où l’accrocher une fois ta mission réussite. Tu plisses les yeux pour essayer d'y voir clair dans ce foutoir, écrasant sous tes pieds ce que tu penses être des vêtements et en tâtonnant au hasard autour de toi. En plissant un peu plus les yeux t’aperçois enfin une chaise cacher sous un monticule de vêtement, ok, des vêtements, donc peut être des sous-vêtements, c’est parfait !

Tu arrives enfin devant la chaise de ta victime te penche au-dessus de celle-ci, tu vois enfin l'objet de ta convoitise, un beau soutien-gorge violet à dentelle, mais c’est qu’elle a de ses boobs la minette ! En plus d’avoir des sous-vêtements plutôt sexy, c’est les potos qui vont être content ! Ça y est, ça y est ! T’es le grand vainqueur, celui qui vient de gagner le gros lot, le meilleur des chipeurs ! Tu te sens bondir intérieurement de joie. Comme un gosse à qui on permet de sortir de table pour aller jouer. Maintenant faut retourner à l’extérieur, mais sauf, sauf que t’as clairement envie de savourer ta victoire un peu plus... Rien ne te retient pour t'amuser un peu, Andrew. Tu retourne sur tes pas, disparaissant ainsi de son champ de vision, à la folle qui ne cesse de baver en dormant, sans même ronfler un instant, par contre, la pause en mode étoile, on repassera hein... T’arrives à rentrer dans la salle de bain, allume sereinement la lumière, t’admires enfin dignement ton butin, le plaquant contre ton torse pour ainsi se moquer de ta victime, bon avoue Andrew, tu juges aussi la taille de sa poitrine, comme si t’avais une putain de liste dans la tête, avec des notes plus ou moins élevées pour certaines des minettes que t’as croisé depuis que t’as emménagé ici. Tu t'improvises une petite danse de la victoire pendant qu’elle pionce encore dans les bras de Morphée. Et tu twerkes, twerkes, twerkes. T’es tellement fière de ta chasse, et en même temps d’avoir réussi l’impossible, le trophée encore plaquer contre toi, tu t’admires à twerker dans le miroir, sans trop capter s'il y avait du mouvement. Tu lâches un éclat de rire qui se veut machiavélique, tu ne pouvais t’en empêcher Andrew, à faire le clown... Mais en même temps, c'est pas comme si c'était la première fois que tu venais à transgresser ses lois à la con.
115
24 ans
Em. dans un Fastfood
Quartier Machi
900
17
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» Vient demander à Guillaume de renouer avec Luna
» Luna Lovegood(Serdaigle)
» Luna SnowWolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: