Once upon a time... [Alexis]
Linh Arima
Habitant
14
22 ans
étudiante en art
Quartier buruu
1250
5
avatar
Icon :
Messages :
14
L'âge du personnage :
22 ans
Métier :
étudiante en art
Habitation :
Quartier buruu
Pokédollars :
1250
Niveau :
5
// Lun 9 Avr - 19:44
Once upon a time...

Elle est finalement arrivé, là où une nouvelle toile va pouvoir voir le jour, là où se trouve sa nouvelle vie. Il est tard lorsque le bateau accoste et descendant avec sa valise et son sac à dos, elle s’arrête, respirant une grande bouffé d’air tandis qu’un sourire se dessine doucement sur son visage. Elle observe les alentours, toutes les lumières qui scintillent au loin. Pourquoi être venu ici ? Pourquoi être aussi loin de sa famille ? Elle avait simplement besoin de fuir, de se construire une nouvelle, un nouveau départ, loin des démons qui ne cessent de la hanter. Elle a besoin de renouveau, de quelque chose qui rend sa vie bien plus passionnante. Elle qui ne cesse de rester enfermé dans son petit monde virtuel, la voilà désormais projeté dans un monde, une ville tout aussi surréaliste que certains de ses jeux.

Elle regarde son poignet, ce petit bracelet violet qu’on lui a envoyé lorsqu’elle s’est inscrite pour venir vivre ici. Petit appareil technologique, une technologie de dernière génération, capable autant de naviguer sur le net que de passer des appels en audio visuel que d’envoyer des messages. Un petit bijou en soi, mais un bijou qu’elle ne peut plus retirer désormais… Elle n’est pas la seule à avoir été marqué, Tsume aussi a été pucé, et à l’aide de cette nouvelle technologie, elle est désormais capable de gérer son compagnon de façon hallucinante. Elle peine encore à y croire, lorsqu’elle a lu tout ce dont est capable cet appareil qui est pourtant semblable à des menottes, à une chaîne, et elle a désormais hâte de voir ce que cette ville a encore à lui offrir…

Activant son armillam pulsar, elle prit une photo avec afin de l’envoyer sur son nouvel Instagram, après tout, qui dit nouvelle vie dit nouveau réseau sociaux… Elle tag son amie, celle qu’elle rejoindra d’ici peu et sourit. Elle a hâte, Linh, d’enfin rencontrer son amie, celle avec qui elle discute sans cesse depuis deux années, EMPYR de son pseudo, Alexis de son véritable nom. La demoiselle a accepté de l’accueillir chez elle le temps qu’elle pose ses marques et se trouve un logement. Trépignant presque sur place, il est rare que la jeune femme soit ainsi souriante, autre que lorsqu’elle porte ses masques d’être social.

Elle envoie la photo, s’apprête à configurer son appareil comme GPS pour pouvoir trouver la bonne adresse, mais Alexis ne mit pas longtemps à lui répondre et elle sourit en la lisant. Mettant son appareil sur veille, elle tourne la tête vers Tsume qui, à côté d’elle, observe et flaire toutes ces nouvelles odeurs. Elle se baisse légèrement, offrant une caresse au petit canidé avant de se mettre en route, en quête d’un de ces téléporteurs qui lui permettra d’arriver en un rien de temps au quartier où elle vivra probablement un temps. Plutôt stressé à l’idée d’essayer une pareille technologie, elle semble également excité à cette idée et lorsqu’elle trouve enfin la zone de téléportation, elle s’y rendit avant de se retrouver en un clin d’oeil dans le quartier Buruu…

Lorsqu’elle arrive, ce n’est pas au final l’efficacité de ce moyen de transport, ou même la sensation que celui-ci lui a offert, mais plutôt la vision qui s’offre à elle. Ses yeux s’écarquillent en se rendant compte qu’au-dessus d’elle, ce n’est pas le ciel qui se trouve, mais la mer ! Oui, le quartier Buruu se trouve dans un dôme sous la mer. Elle savait que Éternia regorgeait de surprise mais pas à ce point là… Se remettant de sa stupeur, elle pose à nouveau son regard sur son compagnon à quatre pattes et lui sourit avant de prendre le chemin en direction de l’immeuble de la belle…

Arrivé au pied de l’immeuble, elle sonna pour s’annoncer avant de pouvoir entrer à l’intérieur. Immense bâtiment tout aussi luxueux que tous ceux qu’elle a pu croiser jusqu’à maintenant. Elle se sent presque petite et insignifiante dans ce décors qui semble totalement irréel et une soudaine envie d’immortaliser tout ce qu’elle trouve sur l’un de ses carnets à dessin a bien manqué de l’arrêter plus d’une fois. Elle verra cela plus tard… Elle s’engouffre dans l’ascenseur avec une certaine appréhension, son coeur commençant à s’emballer sérieusement. C’est que c’est toujours stressant de rencontrer une personne pour la première fois et au final, elle redoute que leur amitié ne puisse être que virtuel… S’arrachant à ces pensées, elle descendit en traînant sa valise derrière elle et s’arrête devant la porte. Prenant une grande inspiration, son doigt s’écrase sur le sonnette, Tsume s’asseyant en attendant patiemment qu’on vienne leur ouvrir...
Code ©️️️ N3M0
14
22 ans
étudiante en art
Quartier buruu
1250
5
Alexis G. Dahl-Bakken
Habitant
27
22.
Aucun
Sous un carton
1450
5
avatar
Icon :
Messages :
27
L'âge du personnage :
22.
Métier :
Aucun
Habitation :
Sous un carton
Pokédollars :
1450
Niveau :
5
// Mar 10 Avr - 14:12

don't judgeme


Whistling tunes we hide in the dunes by the seaside. Whistling tunes we're kissing baboons in the jungle. It's a knockout. If looks could kill, they probably will In games without frontiers - war without tears.

Elle l’a imaginé des centaines de fois, Alexis.
Elle s’est projetée des milliers de fois, Alexis.
La première, elle repoussait ses limites et prenait son amie dans ses bras. La deuxième, elle jouait les timides, les farouches. Au bout de cinquante, toutes les idées se juxtaposaient au point de la perdre et de laisser sur ses papilles un arrière-goût amer : celui de l’indécision. De la peur aussi, sûrement.
Elle l’a imaginé des centaines de fois, Alexis.
Elle s’est projetée des milliers de fois, Alexis.
Cependant, maintenant que le jour est venu, elle n’est plus capable de démêler le vrai du faux. Elle ne peut plus dire si elle va la prendre contre son cœur ou garder ses distances. Si elle va la toucher ou garder en place le voile qu’elles n’ont jamais eu l’occasion de faire tomber jusqu’à ce soir ; ses cils papillonnent, ils cachent son désarroi.

Pourquoi je lui ai proposé de crécher chez moi, déjà ?

Parce qu’elle était démunie. Parce qu’elle n’avait personne dans le coin, Insanity. Parce que l'idée qu'elle puisse se retrouver chez un connard la dégoûte viscéralement. Ses lèvres forment les syllabes du « pseudal » concerné.

C’est quoi son prénom, au fait ?

Elle lui a sans doute révélé un jour, sans qu’Alexis ne l’imprime. Sans qu’elle n’y prête attention, occupée à préserver le monde virtuel. Elle n’a jamais aimé l’IRL ; son univers est plus intéressant, le chaos organisé qui y règne a quelque chose de réconfortant. Elle ramène ses genoux contre sa poitrine, Alexis. Elle hésite. Elle pense.

Et si ça se passe mal ? Et si elle ne m’aime pas et qu’au final on arrête de jouer ensemble ? Et si… Et si.

Progressivement, les sentiments négatifs grandissent. Ils l’étouffent. Ils l’étranglent et bouchent ses artères fébriles. La panique s’éprend de ses sens qu’elle occulte, à tel point qu’Alexis -en plus d’être déjà aphasique- développe une surdité et une cécité soudaines. Elle se recroqueville, pousse un gémissement dans l’obscurité de son appartement ; la nuit est déjà tombée, Linh (oui, Alexis a réussi à solliciter ses souvenirs pour le retrouver) ne va plus tarder. Au même moment, son Armillam lâche sa complainte, la prévenant d’un message sur les réseaux sociaux. Mal à l’aise, le cœur au bord des lèvres et les poumons dans l’estomac, elle déverrouille l’écran et reluque le post d’un œil vide.

Elle est là. Plus de retour en arrière.

Elle se soupçonne d’être sur le point de vomir son petit-déjeuner -faute d’avoir avalé quelque chose de plus depuis- et s’allonge sur le canapé pour faire passer le malaise. Les minutes passent. Elle a vaguement conscience que ses doigts frappent l’Armillam et abandonnent un message qu’elle espère chaleureux sur l’Instagram de sa jolie camarade de jeu.
Finalement, ses paupières tombent. Elle ne met qu’une seconde à s’endormir, oubliant de veiller sur les pas de Linh, d’Insanity. C’est le carillon jovial qui l’arrache à son sommeil agité, la plongeant dans un état second — entre terreur et absence. Elle se dépêche de lui ouvrir la porte de l’immeuble, se préparant par la même occasion à faire le geste avec la seule chose qui les sépare encore. Elle ne veut pas rendre les choses réelles, Alexis. Elle veut retourner dans ce monde où elles sont Insanity et Empyr, pas Linh et Alexis. Le monde où elle est née est définitivement le pire. Il est dur, il est cruel.

Elle pousse un jappement similaire au cri d’un animal blessé lorsque le carillon sonne à nouveau, mais pour signaler que l’on attend sur son paillasson. Elle marque un temps d’arrêt, Alexis. Ses doigts s’emparent de la clanche, des tâches noires vacillant devant ses yeux écarquillés et injectés de sang. Elle a l’air d’une junkie en manque, ou d’un Humain particulièrement surmené. Elle espère que -dans un cas comme dans l’autre- Linh ne jugera pas.
Elle ouvre finalement la porte, découvrant une silhouette menue et frêle sous ses prunelles verdâtres. Et deux orbes ravissants au milieu d’un visage d’ange. Doucement, alors qu’elle prend les secondes nécessaires pour faire ronronner les gonds, la tension la quitte. Elle réalise que c’est Insanity. Sa Insanity ; celle qui a passé des nuits entières scotchées à son écran avec elle.

Ça ne peut pas être complètement différent d’Internet. Il faut juste faire sans l’écran, hein.

Et sans le clavier.
La brutalité de sa condition encourage le sang à déserter sa gueule et Alexis se mue en fantôme. Elle ne peut pas lui parler. Elle ne pourra jamais. À force d’être capable de communiquer textuellement sur son ordinateur, elle a oublié qu’en vérité ses lèvres sont cousues pour l’éternité. Elle se force à sourire, à avoir l’air sûre de ce qu’elles vont traverser ensemble. À un rythme de Pokémon nouveau-né et hésitant, elle frôle son bras et se rapproche jusqu’à la serrer dans ses bras.
L’angoisse est alors refoulée comme une vague qui s’écrase et se meurt sur une plage après avoir retourné quelques bateaux. Tout est calme, désormais. Elle la touche à peine, assez pour la savoir vraiment là, mais pas au point de faire hurler ses mécanismes de défense. Elle goûte à ce plaisir, à ce bonheur étrange et pénétrant de l’avoir à ses côtés.

Elles se rencontrent pour la première fois après deux ans de bons et loyaux services, après tout.

Elle s’éloigne finalement et se dérobe contre le mur pour laisser la nouvelle résidente entrer dans sa demeure. Une fois le pas esquissé par Linh, elle referme la porte et l’encourage à s’installer dans le grand salon. Elle rassemble des verres et un vieux tableau effaçable avec des feutres colorés ; là, ses phalanges ôtent le capuchon et commencent à écrire alors qu’elle se case dans l’un des canapés.

— Je suis désolée. J’ai attrapé une angine il y a quelques jours, j’ai perdu ma voix pour le moment. Le voyage s’est bien passé ? T’as mangé ? Tu veux boire quoi ?

Le texte déposé sur le support, elle retourne son tableau comme n’importe quel participant à un jeu télévisé.
Et elle prie.
Elle prie de toutes ses forces.


27
22.
Aucun
Sous un carton
1450
5
Linh Arima
Habitant
14
22 ans
étudiante en art
Quartier buruu
1250
5
avatar
Icon :
Messages :
14
L'âge du personnage :
22 ans
Métier :
étudiante en art
Habitation :
Quartier buruu
Pokédollars :
1250
Niveau :
5
// Mer 11 Avr - 2:09
Once upon a time...

Elle stresse, Linh, son coeur tambourine, elle redoute le face à face autant qu'elle le désire et le temps d'attendre qu'on lui ouvre lui semble être une éternité… Elle baisse la tête, son regard d'or et de jade cherche celui de son canidé, un soutien qui semble lui être important et Tsume lève doucement la gueule vers elle, comme s'il avait entendu sa demande silencieuse… Le contact visuel se rompt au moment où le canidé dresse les oreilles et regarde en direction de la porte, entendant du bruit de l'autre côté. Elle lève à nouveau la tête, Insanity, elle prend une grande bouffé d'air, se donne un peu de contenance et de courage tandis que la porte s'ouvre enfin…

Une silhouette apparaît, à peine plus grande qu'elle, une cascade de cheveux presque flamboyant de déversant sur de frêle épaule tandis que deux magnifiques yeux vert l'observent… Son coeur semble rater un battement et ses yeux ne parviennent à la quitter alors qu'un silence règne avant que EMPYR ne vienne rompre ce silence en la prenant doucement dans ses bras. Un frisson la traverse sur le moment en sentant ses bras venir l'éteindre et elle lui cède cette accolade de joie en la serrant doucement à son tour. Le contact se rompt sans qu'aucune paroles ne soient lâché, comme si une sorte de malaise ne soit présent, à moins que cela soit dû à la surprise d'enfin se retrouver face à face sans le moindre écran…

Elle s'efface de devant la porte, Alexis, en la jeune femme entra, Tsume prenant les devant, sa valise traînant derrière avant qu'elle ne la délaisse dans un coin pour observer les lieux qui l'entourent. Immense appartement luxueux, attestant des moyens que possède les parents de son amie pour lui louer pareil baraque… Elle délaisse rapidement de visite visuelle, prête à rompre le silence lorsqu'elle voit EMPYR écrire sur une ardoise. Elle est curieuse, Linh, et se demande ce qu'est en train de faire son amie lorsque celle-ci tourne l'ardoise vers elle. Elle lit son contenu, étonner, mais un doux sourire s'affiche sur son visage…

J'ignorais que tu étais malade, tu aurais pu me prévenir, je ne serais pas venue te déranger… Sinon je veux bien quelque chose à boire oui.

Elle sourit, sincèrement, malgré que son stress soit toujours présent. Elle va alors prendre place sur le sofa, Tsume venant de coucher à ses pieds et elle lui offrit une caresse avant d'observer à nouveau les lieux…

C'est un sacré appartement que tu as là. Tu ne te sens pas seule à vivre d'un aussi grand endroit ?

Elle pivote la tête pour tenter de voir ce que fait son amie après s'être adressé à elle… Elle est nerveuse, c'est plus fort qu'elle, c'est ainsi, mais une chose est sur, elle est heureuse d'être ici...
Code ©️️️ N3M0
14
22 ans
étudiante en art
Quartier buruu
1250
5
Contenu sponsorisé
//
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» APRES LE CHOLERA,LE SIDA , ARISTIDE,PREVAL,ALEXIS YON LOT GWO MIZE POU LE PEP
» M. Eddy-Jackson Alexis proteste contre le partenariat entre l’AJH et la MINUSTAH
» Le premier ministre Alexis improvise un plan contre la vie chère...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: