[libre] Le sang sur mes mains
Shinya Kagari
Team Valor

315
22 ans
Exécuteur
Quartier Machi
910
26

315
22 ans
Exécuteur
Quartier Machi
910
26
Team Valor
avatar
Icon :

Messages :
315
L'âge du personnage :
22 ans
Métier :
Exécuteur
Habitation :
Quartier Machi
Pokédollars :
910
Niveau :
26
Le sang sur mes mains

Il est grand temps… Tout était en place désormais… Tu l’as invité dans cette source thermale, dans ce quartier à l’écart de tout, là où la technologie ne semble pas invité à venir. Là où le calme règne. Oui, cet endroit semble parfait et l’invitation ne pouvait être refusé…

Toute la soirée tu as dû le supporter, lui, sa voix à l’haleine de sake, ses mains trop entreprenantes, trop vicieuses… Tout dans cette soirée t’a rebuté et pourtant il te fallait tenir bon jusqu’au bout. Et la soirée se poursuit tandis que tu prends sur toi. Acceptant chacune des requêtes de ce type jusqu’enfin la fatigue le décide à quitter cet endroit pour trouver un hôtel en ta compagnie. Les idées que pouvait avoir ce type ne te plaisait guère mais tu sais qu’il est grand temps pour toi d’agir… Il est tard désormais et tu l’entraines avec toi là où personne ne pourra vous voir, lui faisant croire à une soudaine envie pour l’amener dans ton piège…

Arrivé là où attendez tes compagnons, l’homme fut soudainement incapable d'avancer. La panique commençant à le prendre, il cherche à se défaire de cet emprise sans y parvenir, luttant désespérément contre la force psychique qui le maintient ici. Lullaby exécutait parfaitement les ordres que tu lui avais donné, rendant ce travail probablement plus facile. L’homme t’observe et cherche à comprendre ce qu’il se passe mais tu ne dis rien, tu te contente de le regarder dans la moindre émotion affiché sur le visage. Totalement fermé, tu t’approches de lui, l’homme sentant peu à peu la menace arrivé et ses doutes se confirment lorsque tu sorties une arme à feu de derrière ton dos. Les questions fusent : “Pourquoi ?” ; “Qu’ai-je fait ?” ainsi que les supplications… “Non !” ; “Ne fais pas ça pitié !” mais tu ne les entends plus, ces mots. Tu es devenu sourd à tout cela et tu t’arrêtes à un mètre environs de lui avant de lever ton arme jusqu’à ce qu’elle se trouve devant sa tête.

Il se décompose à vu d’oeil, pali malgré la faible luminosité qui règne en cette nuit à la lune caché par les nuages. Il cherche encore à te supplier, la voix étouffé par la peur. Son corps ne répond plus autant que l’emprise de Lullaby l’empêche de pouvoir faire le moindre pas. Il est foutu, il le sait mais tente tout pour te raisonner sauf que toi, tu t’en fiches, tu ne l’as jamais apprécié, ce type, puis c’est pour ton travail alors tu n’as pas à faire dans les sentiments…

Ton doigt appuie sur la détente de l’arme et le coup part dans un bruit assourdissant, le sang giclant sur toi sans que tu ne réagisses et Lullaby finit par retirer son emprise, laissant désormais le corps sans vie s’effondrer sur le sol. Tu l’observes longuement avant d’envoyer un message à celui qui t’a employé, ainsi qu’une photo pour prouver tes paroles. Une fois envoyé, tu rappel le Pokemon psychique dans sa Ball, Yami et Yamori te rejoignant. Si Yami restait stoïque face au corps sans vie, Yamori ne semblait guère rassuré face à lui et se cacha rapidement dans ton sweat après t’avoir grimpé dessus.

Tu te détourne du corps de l’homme gisant au sol, tu n’as plus rien à faire ici désormais. Combien de temps avant que tout ceci ne se sache ? Tu l’ignores mais en te souvenant des paroles de cette Inspectrice, nul doute qu’ils le sauront bien assez vite...
Code ©️ N3M0
Philae Davidson
Team Valor


138
23 ans
Inspectrice
Quartier buruu
1525
21


138
23 ans
Inspectrice
Quartier buruu
1525
21
Team Valor
avatar
Icon :


Messages :
138
L'âge du personnage :
23 ans
Métier :
Inspectrice
Habitation :
Quartier buruu
Pokédollars :
1525
Niveau :
21
Le sang sur mes mains
Depuis que tu l’avais rencontré, depuis que tes yeux se posèrent devant les siens, tu le savais Philae, au fond de toi, tu le sentais venir. Shinya n’a jamais été un simple serveur, depuis votre rencontre, tu n’as pas cessé de le surveiller, de le traquer et ainsi de chercher des informations sur lui. Entre les dossiers confidentiels volés et son bracelet complètement pirater, tu as passé énormément de règle, tu as franchi la ligne que tu devais garder, mais tu ne sais pas pourquoi, il le fallait, au fond de toi, tu étais totalement sur de tes choix. Tu as martyrisé bien des hommes pour avoir amplement d’information sur lui. Depuis tout ce temps, tu enquêtait sur lui sans même qu’il le sache. Ce soir, c’était le grand soir, tu devinais d’après ses gestes qu’il allait faire une connerie, une grosse connerie, celle qui est du genre utile pour pouvoir lui faire payer ses meurtres injuste et sanglant, pour toi, c’était l’heure de son jugement, l’heure de lui donner un avant-goût de la justice, le vrai. Ton dominateur, les balles de tes partenaires ainsi qu’une arme de rechange coincer dans l’une de tes bottines. Même si tu aurais aimé le tué de manière sanglante tout en prétendant être l’aile de la justice, tu optas plutôt pour être toi-même, cette flique qui n’hésitera pas à arrêter et faire pourrir en prison ceux qui le méritent, mais au fond, c’est surtout que tu n’oserais pas le tuer, pourquoi ? T’en sais trop rien, c’est une sensation désagréable que tu n’expliques pas, tu la ressens simplement. Il était temps pour toi d’établir la justice et arrêter le mécréant, même si celui-ci t’intrigue bien plus que te dégoute. Tu le traces sans vergogne sur ton bracelet, le suit tel un prédateur en chasse de sa proie, Shinya est ta proie, et tu seras prête à le mordre si besoin. Shinya avait prévu son plan dans sa totalité, le suivant de près, tu penses à te détendre faussement dans la partie des dames de la source, les oreilles aux aguets sur leurs retours, le traçage en plus, tu avais même teint tes cheveux pour qu’il te remarque moins, bien trop discrète, tu sais le faire, tu l’as déjà fait Philae, tué ou arrêté, tu sais le faire. C’est ce que tu te disais à chaque fois en tête, avant de commettre à chaque fois les pires violences qui existent, m’enfin, tu ne seras toujours moins violente que l’un de tes collègues qui semblent corrompus. Ils bougent ! Tu attends quelques secondes avant de suivre aussi, ne prenant pas la même route qu’eux, tu préfères monter sur l’une des poubelles de la structure et monter avec une certaine agilité sur l’un des toits, ton domaine de prédilection. Tes épaules et tes hanches roules tel un félin en chasse, patte de velours, tu te faufiles discrètement entre les toits pour enfin arriver à un angle parfait, tu vois tout, tu entends tout, et surtout, tu peux sauter à n’importe moment pour attaquer ta proie. Mais d’abord, il te faut des preuves de cette attaque, ton dossier est complet, assez le boucler complètement, mais il te manque juste une excuse pour intervenir maintenant, et la voilà, cette erreur, juteuse et savoureuse. Armillam Pulsar, douce technologie qui va te permettre de filmer le tout et ainsi envoyer la fameuse preuve à tes supérieurs, supérieur qui vont pas hésiter à t’engueuler de nouveau avant de fermer leurs gueules devant ton efficacité. Tu observes la scène tranquillement, notant aussi par la même occasion le nombre de pokémon ainsi que leurs types, heureusement que tu as prévu ce genre d’intervention, aucun parfum distinct, une odeur désagréable de cadavre remplaçait la tienne, toujours prévoir une fiole de parfum créé par tes soins, idéale pour le camouflage. Shinya s’approche, sort une arme à laquelle tu semble intrigué et recherche le modèle d’arme dans tes données. L’homme le questionne, le supplie, pleure, râle, comme n’importe quel sale porc qui mérite de mourir, il ne sait guère comment se comporter et essayer de berner son bourreau, mais comme pour toi, il ne réagit pas et exécute ses ordres, là est la différence entre toi et lui, lui il obéit, toi tu fais ça juste pour toi, tu n’obéis à personne. Pourtant, tu semble l'apprécier Shinya, et tu le sais bien que tu favorisais sont entrés chez les exécuteurs, d’ailleurs, pourrais-tu le tué ? Tu n’en sais rien, pour la première fois, tu n’aimes pas te poser cette question et ne sais pas quoi répondre. Le bruit de la détonation qui résonne légèrement te réveille de tes pensées, extrêmement attentives, tu l’aperçois, lui, habillé de sang désormais alors que quelques bout de cerveau traine, ah... Il semble avoir tiré complètement au niveau du crâne, surement pour être sûr qu’il ne relève pas, ou sinon il aime avoir des bouts de cerveaux sur son visage neutre, qui sait. Le pokémon disparaît, deux apparaisse alors que l’albinos fixe le cadavre, perdue encore dans ses pensées. C’était le moment pour frapper, lançant furtivement deux balles dans les airs, tu sautes désormais de ton nid, pieds en avant. Ton corps chute silencieusement vers ta cible dont ton pied percute brutalement son crâne, un bruit sourd résonne dans cette ruelle sombre et silencieuse, quelques chats miaulent. Ta proie est à terre, l’arme lâcher, pas le temps de reprendre tes esprits à cause de la chute, presque immédiatement tu reprends l’arme de Shinya, la décharge et l’envoi loin dans un lancer presque parfait. Tu penses recevoir un coup contre ta nuque ou ton ventre, tu n’en sais trop rien, retenant tes douleurs comme tu sais si bien le faire, malgré ta cicatrice au ventre, tu bouges tes mains dans une harmonie totale pour attraper les bras de Shinya qui devait être un peu assommé et le plaquer contre le sol. Sun et Lindsey étaient apparus depuis un petit moment pour bloquer ses pokémon, Silver apparaît à son tour pour intercepter l’animal qui était blotti contre Shinya, évitons de faire mal à ses compagnons. Une fois la petite famille bloqué et calmé, tu pouvais enfin dire ton jugement, ses mots qu’il attendait depuis un moment.

Vous avez le droit de garder le silence. Dans le cas contraire, tout ce que vous direz pourra et sera utilisé contre vous devant un tribunal. Vous avez le droit de consulter un avocat et d’avoir un avocat présent lors de l’interrogatoire. Si vous n’en avez pas les moyens, un avocat vous sera désigné d’office, et il ne vous en coûtera rien. Durant chaque interrogatoire, vous pourrez décider à n’importe quel moment d’exercer ces droits, de ne répondre à aucune question ou de ne faire aucune déposition.


Le bruit des sirènes retentit au fur et à mesure que le temps passe, tes collègues vont bientôt arriver pour poursuivre l’arrestation.
Shinya Kagari
Team Valor

315
22 ans
Exécuteur
Quartier Machi
910
26

315
22 ans
Exécuteur
Quartier Machi
910
26
Team Valor
avatar
Icon :

Messages :
315
L'âge du personnage :
22 ans
Métier :
Exécuteur
Habitation :
Quartier Machi
Pokédollars :
910
Niveau :
26
Le sang sur mes mains

Le calme semblait là, la tension disparu et pourtant, elle n’est qu’illusion car si tu te croyais seul, Shinya, il n’en est rien… Sortie des ténèbres, tel un justicier, une silhouette s’élance dans ta direction, le son de Ball s’ouvrant te faisant tourner la tête à ce moment-là, rencontrant par la même occasion un pied volant pour s’écraser contre ta tête, te faisant chuter lourdement au sol. Tu serres les mâchoires, lâche une plainte sous la surprise et la douleur. Camouflé dans ton sweat, Yamori se mit à couiner, subissant elle aussi le choc en se retrouvant compressé entre ton corps et le sol.

Bloqué au sol, une douleur au crâne semble te paralyser et en sentant quelque chose exercer un poids sur toi, tu cherches à te défendre, sans rien y voir et ton poids rencontre ce qui semble être un ventre mais ta force semble t’avoir abandonné tant la douleur résonne dans ta tête. Tu es désormais faible, Shinya, impuissant, et c’est ainsi que tu te retrouves totalement plaqué au sol alors que des mains te retiennent. Doucement tu parviens enfin à ouvrir les yeux. Nul doute que tu as dû te blessé l’arrière de la tête en rencontrant si violemment le sol mais qu’importe, ce n’est pas le moment de t’inquiéter de cela.

Ta vue redevient peu à peu normal et tu parviens à distinguer la forme de celle qui te bloque ainsi. Au début tu ne la reconnais pas mais lorsque les traits de son visage deviennent plus net, tu manque de lâcher un rire, te contentant d’un faible sourire. Qui d’autre que cette femme aurait pu se trouver là ? Depuis le temps qu’elle ne cesse de t’envoyer des piques à vos rencontres… L’Inspectrice Philae…

Tu ne cherches pas à te débattre, tu ne cherches pas à dire quoique ce soit, de toute manière, tu es bien trop sonné encore pour réagir puis de toute façon, tu le savais qu’un jour ou l’autre, tu te ferais attraper, mais par elle ? Au final, cela ne t’étonne même pas, pire, cela t’amuse…

À côté, tu peux entendre les grognements de Yami qui fait désormais face au Absol de la jeune femme, le pelage hérissé. S’il semblait vouloir attaquer, il n’en fit rien, comme si il attendait après un ordre de ta part ou que ta vie soit réellement en danger. Sous ton épaule, tu peux sentir Yamori s’agiter pour tenter de s’extraire de cette prison dans laquelle elle est bloqué et tu parviens difficilement à relever ton épaule pour lui permettre de se dégager mais déjà une épée lui fait face pour l’empêcher de partir. La réaction de la Tritox ne se fit pas attendre et elle se mit presque à feuler sur le Pokemon qui lui fait face, plus par peur que par provocation car tu peux sentir son corps trembler contre le tien tandis qu’elle se blottit davantage contre ton cou.

Philae commence son petit spitch de la parfaite policière et tu l’écoutes sans réellement l’entendre, ton crâne en cessant de hurler sa douleur. Qu’est-ce que tu peux avoir mal au crâne bordel ! Et tu lâches finalement un soupir.

“Si tu voulais tant finir sur moi pour me dominer, il fallait me garder plus longtemps à dîner.”

Un sourire moqueur s’affiche sur ton visage tandis que tes yeux anormals la regarde. Par la suite, les sirènes retentissent et tu sais désormais que ton heure est arrivé. Finis la petite vie tranquille. Le travail dans le café. Qu’adviendra-t-il de toi désormais ? Tu l’ignores mais de toute manière, tu n’as plus rien à cacher, à quoi bon ? Tu t’es déjà résigné il y a bien longtemps à tout abandonné le jour où tu te ferais attraper. Finiras-tu en prison ? Finiras-tu tuer ? Tu n’en sais rien, seul le juge pourra le décider car après tout, tu ne comptes pas te défendre car qu’y a-t-il à défendre ? Tu n’es qu’un gentil chien qui a exécuté chacun des ordres qu’on lui a donné pendant tant d’année. Oh probablement couleras-tu seul en gardant secret le nom de ceux qui t’ont embauché, afin que jamais ils ne puissent se venger sur ta famille, puis mieux vaut que ça soit toi qui tombe, cela évitera bien des désagréments...
Code ©️ N3M0
Philae Davidson
Team Valor


138
23 ans
Inspectrice
Quartier buruu
1525
21


138
23 ans
Inspectrice
Quartier buruu
1525
21
Team Valor
avatar
Icon :


Messages :
138
L'âge du personnage :
23 ans
Métier :
Inspectrice
Habitation :
Quartier buruu
Pokédollars :
1525
Niveau :
21
Le sang sur mes mains
Tu avais complètement oublié ce petit détail Philae, ses pokémon qui le collent sans cesse, cette petite lézarde qui était cachée dans son vêtement, tu pensais pourtant avoir assez calculer pour éviter de lui faire mal, mais sur le feu de l'action, tu n'avais que rater que ce tu avais prévu. Tu ne faisais que te confondre en excuse, ses petits murmures presque inaudibles qui deviennent subitement un petit mot d'excuse qui passait outre à tes lèvres, échapper si rapidement, avec cette moue incompréhensible qui orne ton visage, t'es désolé, complètement désolé Philae. Tu n'aimes pas faire mal aux personnes que t'aimes bien, mais surtout à ses pauvres bêtes qui n'ont rien demandé.

Si tu voulais tant finir sur moi pour me dominer, il fallait me garder plus longtemps à dîner.


Shinya détend facilement l'atmosphère avec son jeux de mots, t'en est presque surpris de le voir aussi détendue que ça alors que lui retire sa liberté. Il t'offre un magnifique sourire moqueur alors que ses grimaces légères montrent un mal de tête insurmontable, tu ne peux que le regarder et lui rendre son sourire. Un sourire léger et discret, mais un réel sourire de ta part. Tu comprends bien vite qu'un échange a été donné, que vous êtes bien plus que des connaissances, enfin, c'est ce que tu penses, cette fille fragile au fond de toi aimerait bien que vous soyez amies, au fond, tu l'aime bien Shinya, marrant, énigmatique et surtout, très ressemblant envers toi, beaucoup de points communs auxquels tu n'aurais cru possible.

Qui sait... Peut-être qu'un jour je pourrais dîner chez toi ?


Ton sourire s'accentue malgré toi, montrant ainsi légèrement tes dents. Tu ne pouvais que lui rendre un sourire sincère, un rire presque étouffer s'échappe de ta gorge alors que tu commences à le relever assez délicatement.

Désolé pour ta lézarde....


Tandis que certains de tes collègues approchent doucement vers toi, tu enlèves presque subitement ton sourire pour ainsi né montré aucune émotion de ta part auprès de ces personnes dont tu n'aimes pas réellement. Tu laisses un petit temps de repos le temps que tous les petits se calment sagement, t'en profite aussi pour laisser Shinya se calmer, doucement, tu sens bien qu'il est mal au point, peut-être même qu'il ne comprend pas exactement ceux que tu dis, mais t'oserais pas répéter de toute façon. Les autres arrivent, foutues collègues à la con qui veulent t'arracher Shinya pour l'emmener au poste, te couvrent d'éloge, te lèche les pieds à proprement parler, t'en vomirais presque de dégoût en les voyant s'agglutiner autour de toi tels des rapaces. Tu ne fais que leurs lancers un regard, remplie de haine au point de les faire frisonner, pas besoin de mots pour te faire comprendre, et tu ne lâcheras pas Shinya pour leurs donnés, c'est ta cible, ta proie, mais aussi ton ami, enfin, en quelque sorte.

Allons dans la voiture, je dois te conduire au poste, dans la voiture tu auras l'autorisation d'appeler quelqu'un, histoire que quelqu'un puisse garder tes pokémons.


Il fallait bien que quelqu'un puisse garder ses petits monstres, et si personne n'oserait se pointer, tu serais capable de les garder, même si tu sais bien qu'ils ne porteront pas dans leurs cœurs, tu le sais bien, tu viens tout de même d'arrêter leurs maîtres en lui foutant un sacré coup de pied. Pour autant, tu n'oserais jamais faire de mal à ses petites bêtes, comparer aux humains, tu leur fais bien plus confiance. Les couvrant ainsi d'amour sans aucune retenance. D'un geste sec, tu pousses Shinya en lui tenant fermement ses bras, pousser dans l'une des voitures qui était venu. T'ose faire signe à ses pokémon pour le suivre, tes pokémon les conduits justement vers toi, tout ce beau monde monté dans la voiture, tu fermes désormais les portières et rentres tes petites bêtes dans tes balles, accroché à la ceinture, ils n'osent pas s'agiter et se reposent légèrement de leurs petites missions. Tu montes devant, côté passager, tandis que ton collègue te regarde, surpris de ton comportement, t'en grogne presque avant de pester contre l'un des mecs, ordonnant presque à celui-ci de conduire, chose qu'il ne tarda pas à faire devant un visage aussi effrayant de ta part. Et pourtant, lorsque tu es sur la route, tu ne fais que t'adoucir lorsque tu regardes Shinya, lui donnant au même moment l'autorisation d'appeler quelqu'un avec son AP, tu n'écoutes en aucun cas la conversation, tu oses même faire chier ton collègue pour que lui aussi n’entendent rien.

Après cette arrestation assez mouvementée, tu as bizarrement et miraculeusement disparu de son champ de vision, prenant plusieurs jours de congé envers ton patron, tu étais bizarrement introuvable pour quiconque qui voulait te déranger, surtout envers Shinya. Disparues des radars, tu ne faisais que travailler dans l'ombre pour créer un dossier en béton, augmentant par la même occasion certaines de tes relations, personne n'allait le savoir, personne ne pouvait créé des rumeurs, car tu avais disparu des radars, tu ne faisais qu'aider Shinya, l'aidant à devenir exécuteurs et ainsi alléger sa peine, ne voulant pas qu'il meure, tu savais qu'il avait un potentiel, et qui lui manquait simplement un objectif, tout comme toi, toutes ses ressemblances t'as considérablement touché Philae, au point d'aider une personne dont tu connais très peu, mais c'est ton instinct qui parle, ton envie, et même ta logique n'ose pas t'arrêter. Plusieurs mois sans nouvelles, tu ne faisais que te poser des questions sur toi, tes envies, tes objectifs, ou cela te mène . Pour le moment tu ne fais que revêtir ton costume et te faire prendre pour un justicier, c'est tellement peu, surtout que tes interventions ne sont pas si fantastiques, tu ne fais qu'apeurer la population, et un jour, cela va te retomber dessus. Mais voilà une bonne nouvelle, Shinya devient contre son gré un exécuteur, tes efforts ainsi que tes relations ont marché à merveille, grâce à toi, il évite ainsi la mort et peut sereinement continuer sa vie avec ses petites bestioles.
Shinya Kagari
Team Valor

315
22 ans
Exécuteur
Quartier Machi
910
26

315
22 ans
Exécuteur
Quartier Machi
910
26
Team Valor
avatar
Icon :

Messages :
315
L'âge du personnage :
22 ans
Métier :
Exécuteur
Habitation :
Quartier Machi
Pokédollars :
910
Niveau :
26
Le sang sur mes mains

Sonné, pris la main dans le sac, te voilà dans la merde, Shinya, et pourtant tu sembles décontracter, trop décontracté même. Est-ce à cause du coup reçu sur la tête ? Probablement, à moins que tu n’en ai que faire de ce qui est en train de t’arriver, après tout, tu t’y attendais, tu ne pouvais te bercer davantage d’illusion, tu te serais fait choper, tôt ou tard, mais mieux vaut par une autre personne ou par elle ? Tu ne parviens pas forcément à la voir correctement, toujours sonné, mais elle parle, elle semble s’excuser, après avoir répondu à ton petit pique, et tu as une fois encore sourit, amusé. Rares sont tes sourires, Shinya, mais on ne peut pas dire qu’ils valent de l’or, pas en cet instant.

Elle s’excuse pour ta petite compagne, blotti contre toi, craignant qu’il puisse t’arriver quelque chose, tandis que les autres sont bloqués dans leur mouvement ou plutôt, se tiennent tranquille, après tout, tu ne leur as donné aucun ordre. Ils sont obéissant, comme toujours, ils n’agissent que lorsque tu leur demandes ou lorsque tu es en danger. Ils savent bien que vous êtes foutu de toute manière, surtout toi, eux ils ne sont que des outils utilisés lors de tes conneries, ils ne sont que des dommages collatéraux et tu sais qu’aucun mal ne leur sera fait, tu ne le permettrais pas de toute manière, puis tu sais très bien qu’elle ne laissera pas une pareille chose arriver, l’Inspectrice qui t’aide à te redresser. Aussi étrange que dangereuse. Elle a attisé autant ta méfiance que ta curiosité, créature indomptable et mystérieuse, tout comme toi. Probablement es-tu attiré par elle de par ces facettes qui te ressemblent tant. Probablement cherches-tu à te comprendre toi même en l’observant elle, mais de toute manière, t’es fichus désormais. Les mecs comme toi ne peuvent vivre indéfiniment. Que penseront tes parents ? En cet instant, tu n’y penses même plus, de tout manière, tu vas mourire, non ?

C’est rien, elle est solide.

Tu oses lever doucement une main vers ton petit reptile blotti dans ton cou, ne cessant de trembler en regardant l’agitation tout autour de toi. Elle ne veut pas te quitter, tu le sais, mais elle va le devoir. Que lui arrivera-t-il, après ? Tu n’en sais rien, tu espères juste que tout ira pour le mieux pour tes compagnons…

Elle t’entraîne jusqu’à cette voiture, tandis que ses collègues ne semblent pouvoir interférer davantage dans cette situation qu’elle semble vouloir contrôler, mais en réalité, ton esprit est bien trop fermé en cet instant, autant par ce qu’il s’est passé que par la douleur de ton crâne, pour réellement prêter une quelconque attention aux nouveaux acteurs de cette scène stupide dans laquelle tu t’es fourré. Embarquer, sans réelle douceur, forcé à rentrer dans la voiture, tu ne te fais pourtant pas prier, après tout, tu es résigné. Tes Pokemon sont aussi amené et Yami bondit sur tes genoux, comme pour chercher à faire rempart, lançant des regards noir à quiconque osera poser le regard sur toi. Drogon, moins sûr pour le coup, s’installe et observe. Il n’est pas idiot, il comprend la situation, quoique peut-être pas totalement, puis la voiture se mit en route tandis que la jeune femme te donne enfin l’autorisation de passer un coup de fil. Elle te l’avait dit, avant d’entrer dans le véhicule, tu pourras appeler quelqu’un pour qu’on s’occupe de tes Pokemon, mais qui ? Tes parents ? Tes frères ? Impossible, ils poseraient trop de questions… Tu penses alors à ta voisine, Aïn. Tu lui as donné l’accès à ton appartement, une fois où tu te trouvais au travail et que tu avais oublié quelque chose d’important. Elle s’y était rendu et désormais, elle pouvait y aller quand bon lui semble.

Tu l’appels, via ton AP, espérant qu’elle ne poserait pas trop de question. Tu lui dis simplement que pour le moment, tu vas être absent, probablement quelques jours, mais que tu la tiendrais au courant. Tu t’excuses aussi par la même occasion, sans réellement lui donner de raison, terminant rapidement l’appel avant de laisser le paysage défiler autour de toi…

Les prochains jours furent long et malheureusement pour toi, ta famille fut mis au courant. Des regards tristes, des regards déçu, tu le savais, ça devait arriver tôt ou tard et pourtant, c’est bien plus difficile à supporter que tu ne l’aurais cru… Comme à ton habitude, tu restes neutre, fermé, tu laisses la situation se faire, tu réponds aux questions, sans pour autant désigner de nom, après tout, tu ne veux pas que ta famille soit la cible de ceux pour qui tu as bossé. Tu ne dis que l’essentiel, plaidant coupable et si tu pensais hériter de la peine de mort, elle n’arriva jamais…

Sortie de ta cellule, récupérant tes Pokemon, tu n’étais toutefois plus un habitant ordinaire, non, désormais, tu es tout ce que tu détestes, un Exécuteur, un chien à la botte de ceux qui se font passer pour les forces de l’ordre. Tu es désormais une partie intégrante à ce système que tu n’aimes guère, sans en comprendre la raison. Forcé désormais de les aider attraper les mecs dans ton genre, avant qu’ils ne passent le même cap que toi, tu n’as d’autres choix que de plier l’échine, comme tu le fais si bien, et d’obéir, après tout, ça ne change pas trop de ton quotidien d’autrefois, non ? Désormais, tu n’as plus qu’à faire face à tes proches...
Code ©️ N3M0
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines...
» Du sang sur les mains
» L'usine aux cadavres et du sang sur mes mains [Rang B vs Rakurai]
» Du sang sur nos mains [Pv: ShuiLong Zhang]
» Du sang sur nos mains... Et de l'alcool aussi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: