Éternia City


 

Quoi ? Mon Andrew il est pas frai ? • ft. Shinya Kagari
Habitant
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
avatar
Icon :
Messages :
158
L'âge du personnage :
24 ans
Métier :
Chômeur
Habitation :
Sous un carton
Pokédollars :
210
Niveau :
25
158
24 ans
Chômeur
Sous un carton
210
25
// Mar 12 Sep - 22:59
Quoi ? Mon Andrew il est pas frai ?
Shinya Kagari & Andrew Smith
Putain Andrew, c’était l’une des meilleures soirées de ta vie ! Entre les bouteilles d'alcool qui défilaient, les contacts charnels qui ne cessaient de t’exciter et les danses folles qui défilaient encore et encore dans ta tête, les pires démons s'étaient donné rendez-vous en une seule soirée, dans un seul et même corps, c’était beau, c’était bon, sauf que maintenant, faut en payer le prix, t’as signé un pacte, fallait le remplir jusqu’au bout, tu pourras toujours fuir, te cacher, mais ils te poursuivront jusqu'aux bouts, jusqu’à que tu vomisses tes tripes sur le sol crasseux de ton appartement. Mais pour le moment t’es comme un mouton, ton mignon, tout gentil, mais incontrôlable, tu sautilles sans cesse en chantant à tues têtes les musiques que tu avais entendues en boucle tout à l’heure, en même temps, c’était les seules qui te venaient à l’esprit. Andrew, tu te sens tellement bien, t’as l’impression d’être léger, comme si tu flottais sur un petit nuage vers ton immeuble, mais ils se ressemblent tellement ses foutus immeubles, d’ailleurs, t’es dans quelle rue ? T’en sais foutrement rien, t’es bien, t’es content, c’est le principal, de toute façon, t’es bien trop bourré pour apercevoir quelques choses de potables, les gens bougent sans que tu le demandes, tu vois doubles, les effets sont encore positifs sur toi, mais vu toutes les bouteilles que tu t’étais tapé, ça va pas tarder, les mauvais tripes, alors t’essayent de rentrer chez toi, pour échapper à tout ça, te cacher dans un coin ou tu vas surement rester près des chiottes, c’est une meilleure option pour ne pas tacher le parquet qui semble déjà crade chez toi... Tu titubes davantage, souriant bêtement comme un putain de gamin qui aurait un problème dans sa tête, même si, on le sait bien, il y a déjà pas grande chose dans cette tête, presque vide, presque inutile, comme si quelqu’un avait déjà bien longtemps appuyé sur effacer lors du grand ménage. Ah... T’es devant un immeuble, c’est le tien ? Tu réponds d’un haussement d’épaules en riant, tu sais pas, c’est marrant, terriblement amusant au point que tu vas réveiller tout le monde avec ton foutu rire de gogolle là. Mais rien à faire, t’a l’impression d’être un papillon, flottant dans les escaliers tout en bougeant ton corps de façon obscène, heureusement qu’il n'y a pas de gosse à cette heure-là, il devait être deux heures du mat’ ? Non ? T’en fout, tu continues ton petit spectacle en manquant de tomber plusieurs fois, quoique, non, tu viens de te gameller dans les dernières marches, mâchoire contre le sol du couloir tes mains qui ont vainement essayé de te rattraper, mais qui ont glissé par le manque d’adresse que t’as en ce moment. T’en gémit presque de douleurs, avant de rire de façon euphorique, ont presque cru que t’es un fou qui vient de sortir d’un asile, mais t’es juste bourré, bordel, c’est beau de vouloir boire comme un trou mais d’être aussi sensible à l’alcool, mais on le refait pas le petit Andrew, il est con, il fait donc des trucs de con, au point d’en devenir malade, il commence à ressentir les effets, l'impression que ses tripes vont sortir hors de lui, qu’il va tâcher de sang le couloir de l’immeuble, il ne sait pas quel étage il est, ni même s'il est bien dans son immeuble.

Je me sens pas biennnnnnn…..

Disais-tu en hurlant à pleins poumons, t’essaye de te contrôler, de bloquer le tout au niveau de gorge tandis que t’essaye tant bien que mal de te redresser, un pas à droite, un pas à gauche, c’est dur de te recentrer, de marcher correctement comme un type normal, tu traverses un peu le couloir en t’appuyant contre les murs, sauf que, tu finis par te cogner la tête contre l’une des portes d’appartement, t’arrive plus à marcher, ni même à te tenir complètement debout, t’as la fâcheuse impression d’être au bout de ta vie, de vouloir sortir tes tripes à tout prix tandis que ton coeur fait des siennes, ton cerveau lui, il fait des loopings dans ta tête, t’es un putain de manège sans même le savoir, tu tournes sans cesse de l’oeil et t’essayes de te contrôler en provoquant quelques sursauts, mais rien à faire, t’es lourds, trop lourds, alors qu’avant t’étais un petit papillon, maintenant t’es une vraie enclume, ne pouvant même pas faire un pas, alors tu restes, contre la porte, claquant par la même occasion ton corps contre celle-ci, t’as même pas peur que le propriétaire ouvre celle-ci et t’envoie valser contre le sol, t’es trop concentré sur ton état de santé là, trop ancrées dans les mauvaises sensations qui influent en toi, tes mains viennent agripper ses cheveux, comme si tirer sur ta tête ferait partir cette foutue sensation de tournis, non, maintenant que tu goûtais au plaisir, faut plonger dans le mal, te sentir mal, subir les effets de tes actes. Et putain, ce que tu détestes ça ! T’aime boire, mais pas être bourré, t’aime couché, mais t’aime pas être flingué, toi t’adore faire des trucs, mais pas en subir les conséquences, sale gosse va. Arrête de te plaindre Andrew et subit simplement, dort, oui, dort, c’est ce que tu penses, même si tu sais pas trop où t’es, t’essaye d’ouvrir la porte, mais non, c’est pas chez toi, mais trop tard, subitement, ton cerveau semble avoir appuyé sur le mauvais bouton, t’as pas le temps de comprendre, tu t’écroules lourdement contre le paillasson, fermant ainsi les yeux pendant un bon moment, comme si ton corps s'était éteint automatiquement, comme s'il savait que dormir réglerait le problème, mise en veille d’Andrew, veuillez patienter... Maintenant tu pionces, un sourire d’enfant sur le visage, tu gémis, tu ronfles, tu bouges sur le paillasson, mais tu pionces toujours, une tête de bienheureux sur le visage... Mais vas-tu te réveiller demain matin ? Car là, t’es exactement sur le paillasson d’un inconnu ? Lui, il va en penser quoi de voir un homme d’une bonne taille, vêtu d’un débardeur noir et d’un sweat court, et d’un jean avec basket en prime et qui pionce paisiblement juste devant sa porte, en boule comme un chiot perdu, hein ?
Exécuteur
Voir le profil de l'utilisateur
Exécuteur
avatar
Icon :
Messages :
392
L'âge du personnage :
22 ans
Métier :
Exécuteur
Habitation :
Quartier Machi
Pokédollars :
1645
Niveau :
45
392
22 ans
Exécuteur
Quartier Machi
1645
45
// Mer 13 Sep - 13:19
Quoi ? Mon Andrew il est pas frais ?

Tu dormais, tu aurais dû dormir, si un bruit sourd ne t’avait pas réveillé. Croyant qu’il ne s’agissait là que d’un rêve, tu n’as pas cherché plus loin et tu as tenté de te rendormir mais à peine Morphée commence à t’emporter avec lui que Yami se mit à grogner, venant te sauter dessus pour te réveiller. Manquant de repousser violemment ton renard pour pouvoir te recoucher, ce fut le bruit de la sonnette qui te réveilla pour de bon. Qui est-ce ? Et quelle heure est-il d’ailleurs ? Un coup d’oeil sur ton réveil et tu lâches un soupir. Qui donc est assez idiot pour venir à une heure pareil ? Tu espères seulement qu’il ne s’agit pas d’un client venu à l’improviste pour une quelconque raison.

Sortant de ton lit, tu attrapes simplement un pantalon à enfiler, torse nu, ton tatouage te picote encore mais bien moins qu’avant. Te rendant jusqu’à la porte d’entrée, Yami te suivant de près, tu ouvres la porte et ce que tu vis, tu ne t’y attendais pas du tout. Un type, couché devant ta porte, puant l’alcool à plein nez. Le visage vide d’expression, le regard quoique blasé et fatigué, tu tentes de bouger un peu ce type du pied, voir s’il est réveillé. L’appelant à coup de “Hey” sans qu’aucune réaction ne semble fonctionner.

À tes côtés, Yami regarde l’intrus d’un oeil mauvais, grognant, il contourne l’individu tandis que tu optes pour une nouvelle option, n’ayant pas la moindre patience au réveil. Levant le pied, tu le laisses retomber d’un seul coup sur le ventre de ce type pour chercher à le réveiller. Adieu douceur, on passe au niveau supérieur. Tu n’as pas la moindre envie qu’un poivrot dorme sur ton paillasson et surtout pas après le bordel qu’il a foutu car cela ne fait aucun doute que tous les bruits venait de lui…

“Réveil toi si tu ne veux pas que je te balance dans un coin.”

Oui Shinya, tu n’es pas du matin, ou plutôt, tu n’es jamais de très bonne humeur lorsqu’on te réveil et c’est probablement l’un des rares moments où on parvient à tirer une émotion sur ton visage, même si pour le coup, mieux vaut ne pas te provoquer dans ces moments là.
Code © N3M0
Habitant
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
avatar
Icon :
Messages :
158
L'âge du personnage :
24 ans
Métier :
Chômeur
Habitation :
Sous un carton
Pokédollars :
210
Niveau :
25
158
24 ans
Chômeur
Sous un carton
210
25
// Lun 25 Sep - 16:43
Quoi ? Mon Andrew il est pas frai ?
Shinya Kagari & Andrew Smith
T’étais tellement bien Andrew, bercer par les bras de Morphée, ton corps blotti contre une vieille paillasse qui trainait, l’alcool t’aidait à éviter les petits bruits qui pourraient te gêner, te rendant presque sourds, coincé dans ta petite bulle, un sourire béat accrocher aux lèvres, marmonnant par moments quelques soupirs agréables. Mais il fallait bien qu’on te dérange un jour, qu’on te ramène à cette putain de réalité, celle dont t’as essayé de t’échapper en dormant à poing fermé, tu voulais fuir devant tes responsabilités, devant ses floutages et ses foutues douleurs, mais non, faut toujours qu’une personne sérieuse et complètement sobre te dérange, te donne des coups, t’emmerde à coups de paroles pas très gentilles, tu comprends même pas les mots, tu ressens juste un putain de poids contre ton ventre qui résiste pour vider tes tripes une nouvelle fois, le réveil est brutal, choquant au point que t’en a des convulsions avant de t'étouffer presque dans ta retenant, t’évite de tacher le sol de ton sang. Ton corps se penche de douleurs, les yeux pas encore complètement ouverts, mi-clos, tu ne perçois qu’une ombre au tracé indécis. La chose semble communiquer avec toi, te parler, mais t’as l’impression qu’il te parle dans une autre langue, tu comprends pas tout, et puis de toute façon, ton cerveau n’est pas assez frais pour comprendre quoi que ce soit, même les mots les plus simples. Pas apte à percuter, tu ne fais que de te tortiller dans tous les sens en gémissant de douleurs, avant que celle-ci ne part, à force, t’as un peu l’habitude, même elle reste ancrée en toi, tu ne fais que l’oublier, penser à autre chose, et très vite, tu t’étales encore un peu plus pour mieux te rendormir, oubliant totalement le coup qu’ont t’avais porté, mais aussi les paroles venimeuses qu’on avait crachées sur toi, pourtant, le serpent est encore là, sifflant sa colère, tu le sens, ou pas, tu sais pas trop, t’avais tellement l’impression de flotter dans l’espace à ce moment précis, t’avais même perdue le fil, oubliant où tu étais, ce que tu faisais, t’as juste la sensation d’avoir une jambe contre toi, automatiquement, t’as l’impression d’avoir un doudou géant, ton corps bouge brutalement, tes bras se resserrent contre l’une des jambes du serpent, ton visage se blottit contre celle-ci, ta joue se frotte contre le tissu de son pantalon, yeux-clos, t’as encore ce foutue sourire béat, digne d’une andouille telle que toi.

Doudou…...

Disais-tu en marmonnant dans ton sommeil, ta voix était éraillée par ton état de somnolence, mais incroyablement douce, en même temps, tu prends toujours un ton incroyablement doux quand tu serres un doudou contre toi, et l’alcool en pire ton état, te rends plus ouvert, car ton visage d’andouille heureux et ton foutu sourire, montrent que t’es content, le serpent va pas être content, t’en sait rien, déjà, t’as même pas remarqué qu’il y avait quelqu’un près de toi, t’as plus l’impression que t’es chez toi, avec un gros doudou.
Exécuteur
Voir le profil de l'utilisateur
Exécuteur
avatar
Icon :
Messages :
392
L'âge du personnage :
22 ans
Métier :
Exécuteur
Habitation :
Quartier Machi
Pokédollars :
1645
Niveau :
45
392
22 ans
Exécuteur
Quartier Machi
1645
45
// Sam 30 Sep - 13:54
Quoi ? Mon Andrew il est pas frais ?

Irrité par un pareil réveil, tu n’as qu’une envie, choper ce mec et le jeter dehors, loin de toi, loin de la porte de ton appartement. Le mec bourré ne se réveil pas, comme si il était impossible de pouvoir le réveiller au vu de son état des plus pitoyables. L’irritation monte en toi et les gestes de ce type n’aident en rien à te calmer. Il saisit soudainement ta jambe avant que tu n’ai le temps de la retirer. Prisonnier de son étreinte, tu aurais voulu lui foutre un coup de pied une bonne fois pour toute en pleine gueule mais pas sûr qu’il apprécie et pas sûr que tu t’en sortes sans quelques ennuies.

Tu secoues la jambe, tu tentes de t’extraire de son étreinte mais il te sert, comme si ta jambe n’était rien d’autre qu’une vulgaire peluche à ses yeux clos. Yami s’approche, irrité également par le comportement de ce type. Il grogne, ton petit renard argenté. Mécontent de la situation. Mécontent que cet homme te touche ainsi, toi son maître et dresseur. Il s’approcha de l’homme ivre et plante ses crocs dans l’une des mains qui te retient, grognant. Tu en profites pour tenter de dégager à nouveau ta jambe.

“Lâche moi, va dormir ailleurs !”

Grognes-tu quasiment à ton tour, espérant que cette fois-ci, cela suffise à le réveiller, d’autant que Yami ne semble pas d’humeur à vouloir être “doux” lui aussi.
Code (c) N3M0
Habitant
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
avatar
Icon :
Messages :
158
L'âge du personnage :
24 ans
Métier :
Chômeur
Habitation :
Sous un carton
Pokédollars :
210
Niveau :
25
158
24 ans
Chômeur
Sous un carton
210
25
// Dim 19 Nov - 16:41
Quoi ? Mon Andrew il est pas frai ?
Shinya Kagari & Andrew Smith
La sensation de bien-être s'amplifie accentuant ainsi ton joli sourire d’imbécile, t’abandonnant les bras de Morphée tandis que t’as l’impression qu’il te berce avec amour. Ton étreinte se referme, se voulant plus ferme, oubliant presque que c’était une jambe que t’avais attrapée, et que c’est cette fameuse jambe qui ose te bercer de manière brutale au lieu des bras de Morphée. Pour autant, la violence de ses gestes ne semble pas t’atteindre, habitué presque à ce genre de martyrisation de la part de tes potes, habitué de dormir à l’improviste et un peu partout. Tu marmonnes entre tes lèvres quelques grognements incertains avant de sentir un picotement intense au niveau de l’une de tes mains, t’en sursaute presque de douleurs avant de crier à l’agonie, ton corps sursaute instinctivement et dans un mouvement de panique, tu penches légèrement ton corps en arrière, ta tête claque contre le mur voisin dans un bruit sourd, ont pu presque croire que tu viens de t’ouvrir le crâne Andrew, on imagine déjà les quelques rares morceaux de cerveau s’éparpiller sur le sol crasseux de l’immeuble. Tes yeux sont désormais bien ouvert, encore un peu vitreux, ceux qui te procurent une vision floutée, impossible où t’es, ni même savoir qui est ton agresseur. Désormais allongé sur le dos, ta tête posée contre l’un des murs, en boule, tu ne fais que grogner plusieurs jurons à la fois tout en te tenant la tête, la douleur est intense, beaucoup trop intense, déjà que t’avais mal au crâne avec tout l’alcool que t’as dans le sang, alors maintenant t’as plus l’impression que t’as tête à exploser, impossible de bouger, t’en tremble presque Andrew. Des larmes perlent au coin de tes yeux, tu te renfrognes comme tu peux cette putain de douleur qui te vacille.

Pu….Putain…..
Exécuteur
Voir le profil de l'utilisateur
Exécuteur
avatar
Icon :
Messages :
392
L'âge du personnage :
22 ans
Métier :
Exécuteur
Habitation :
Quartier Machi
Pokédollars :
1645
Niveau :
45
392
22 ans
Exécuteur
Quartier Machi
1645
45
// Jeu 23 Nov - 15:15
Quoi ? Mon Andrew il est pas frais ?

Cette fois-ci, il se réveilla, l’ivrogne sur ton palier, quoiqu’un peu trop brutalement, sa tête rencontre le mur derrière lui et en un rien de temps, le voilà en train de grogner, en boule, se demandant probablement ce qui venait de lui arriver. N’y es-tu pas aller un peu trop fort ? Fort probable mais cette fois-ci, la cause vient de Yami qui a probablement mordu un peu trop fort ce type passé de l’état de carpette à celle de boule.

Tu te frottes un instant l’arrière du crâne, tu lâches finalement un soupir avant de t’accroupir. Il y a deux minutes tu voulais simplement dégager ce type, mais maintenant qu’il est pratiquement à l’agonie - vu son état pathétique - tu ne peux le laisser ainsi. La colère redescendant, il te faut désormais t’assurer que ce mec ne s’est rien éclaté en se prenant ainsi le mur derrière lui.

“Hey ça va ? Tu t’es rien cassé au moins ?”

Tu espères que non, sinon tu risques d’avoir des ennuies, à n’en pas douter. Et à tes côtés, Yami semble bouder, comprenant très bien qu’il avait probablement faire une bourde qui risquait de t’attirer des problèmes. Désormais forcé de t’occuper de ce type, tu attends de voir s’il capte que tu es présents.

“Tu peux te lever ? Je vais te filer de quoi calmer la douleur.”

Voilà que désormais, tu l’invites chez toi mais as-tu seulement le choix ? Un peu de glace sur son crâne et un médicament et tout devrait aller pour le mieux, du moins tu l’espères, tout comme tu espères que ce mec ne te cherchera pas d’ennui après cela...
Code ©️ N3M0
Habitant
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
avatar
Icon :
Messages :
158
L'âge du personnage :
24 ans
Métier :
Chômeur
Habitation :
Sous un carton
Pokédollars :
210
Niveau :
25
158
24 ans
Chômeur
Sous un carton
210
25
// Mar 13 Mar - 20:00
Quoi ? Mon Andrew il est pas frai ?
Shinya Kagari & Andrew Smith
Non tu ne vas pas bien ! PUTAIN ! Cette maudite douleur te tiraille trop, fait vaciller ton pauvre crâne, t'as l'impression de chuter ou un autre truc du même genre. Toujours en position latérale de sécurité, t'essaye de te mettre en boule comme tu le peux, de te renfrogner, mais les paroles de l'inconnu ne font qu'empirer ta douleur, te foutant un peu sur les nerfs qui était déjà à vif.

Tu peux te lever ? Je vais te filer de quoi calmer la douleur.

Subitement, tu tends l'oreille, arrêtent tes jurons et écoutent attentivement, malgré la douleur, malgré ton ivresse. Cette phrase n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd, et, en tant que profiteur professionnel, tu ne peux pas te permettre de rater une occasion pareille, une occasion en or de squatter chez un autre pauvre type. Bizarrement, tu semble plus mal en points qu'avant, criant de douleur, au bout de ta vie, tu grimaces fortement pour accentuer ton mal-être, t'essaye de faire le bon comédien, lui lançant un non de ta pauvre tête, les yeux fermés, t’essaye de pas le regarder dans les yeux, sinon tu serais vite cramé avec tes putains d'étoiles dans tes foutus iris à la con. T'es peut-être con, mais pas pour profiter des autres, tu as tes bonnes techniques pour ça.

J'vais mourireeeeeeee....J'ai mallllllllllllllll !!!

T'espère pouvoir crécher chez lui, profiter de sa gentillesse, profiter de son chauffage qui marche, de la bouffe qu'il va surement te tendre, car tel un malosse, t'hésitera pas à bouffer sa main avec la nourriture tellement que t'es affamé. Tu t'agites, te trémousse d'un air tremblant et reste ainsi allonger sur le sol, espérant qu'il t'aide à te lever, le fixant par moments en attendant un geste de sa part.

Mec... Aide moi... Refile-moi n'importe quoi... J'ai... J'ai trop mal...
Exécuteur
Voir le profil de l'utilisateur
Exécuteur
avatar
Icon :
Messages :
392
L'âge du personnage :
22 ans
Métier :
Exécuteur
Habitation :
Quartier Machi
Pokédollars :
1645
Niveau :
45
392
22 ans
Exécuteur
Quartier Machi
1645
45
// Ven 16 Mar - 13:18
Quoi ? Mon Andrew il est pas frais ?

Il change de réaction et tu l’observes, comme surpris par cette soudaine métamorphose. Du mal de crâne causé par un mur, le voilà qu’il est désormais à l’agonie, comme s’il allait crever à tout moment. Tu le regardes désormais d’un air désespéré, te demandant dans quelle merde tu t’es foutu. Le fait-il exprès, a-t-il réellement aussi mal ou est-ce son état d’ivresse qui le fait réagir de façon aussi extrême ? Aucune idée mais tu soupires, tu peux pas non plus laisser ce mec devant ta porte à rameuter tout l’immeuble pratiquement, c’est que tu risques de te faire engueuler, si un voisin finit par ouvrir pour savoir ce qu’il se passe et à quoi penseront-ils s’ils voient ce type à moitié en train de crever devant ta porte alors que tu ne bouges pas le moindre petit doigt ? Quelle plaie.. Un dernier soupire et tu tends une main à l’ivrogne pour l’aider à se redresser. T’espère qu’il fera au moins l’effort de marcher, tu vas pas non plus le trainer voir le porter, faut pas déconner.

Aller lève toi avant que les voisins rappliquent ou appel la police.

Ouais, qu’ils appellent la police est effectivement une possibilité et tu n’as franchement pas envie d’en croiser devant chez toi. Tu tiens à ta petite paix, tu ne tiens pas à devoir être interrogé, chopé pour le moment alors ce type va devoir bouger son derrière pour te suivre.

Tu le fais entrer dans ton modeste appartement, le soutenant tant bien que mal pour le lâcher sur ton canapé. Tes Pokemon observent, d’autres se cachent en se demandant qui est cet inconnu. C’est que vous n’êtes pas habitué à avoir de la visite, hors de ta famille ou de ta voisine. Faisant rouler le muscle de ton épaule dans un petit mouvement, comme si tu venais de porter une charge vraiment lourde. Tu lui indiques de ne pas bouger d’ici, pas tant que tu ne seras pas revenu et te voilà t’éloignant de lui pour te rendre dans la salle de bain, en quête de médicament à lui filer pour la douleur, puis dans ta cuisine pour récupérer un verre que tu remplis d’eau. Tu poses le tout devant lui, sur la petite table basse et t’installe dans un coin du canapé, lâchant un soupire, comme si tu venais de faire un marathon. Non sérieux, pourquoi a-t-il fallu que ce mec s’échoue devant ta porte.

Prends ça, t’ira mieux dans pas longtemps.

Et qui sait, peut-être que cela finira par l’assommer suffisamment pour qu’il dorme ? Quoique, t’as vraiment pas envie qu’il dorme ici, après tout, t’ignore qui est ce type mais tu ne peux pas non plus le lâcher dans la nature dans un pareil état. Espérons que le médicament fasse rapidement son effet et qu’il décuve vite également pour le foutre dehors afin qu’il rentre chez lui. Encore à moitié endormi, tu bailles, Yami grimpant sur le canapé pour venir se coucher à moitié sur tes genoux, son regard posé sur l’inconnu et squatteur.
Code ©️ N3M0
Habitant
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
avatar
Icon :
Messages :
158
L'âge du personnage :
24 ans
Métier :
Chômeur
Habitation :
Sous un carton
Pokédollars :
210
Niveau :
25
158
24 ans
Chômeur
Sous un carton
210
25
// Sam 31 Mar - 18:29
Quoi ? Mon Andrew il est pas frai ?
Shinya Kagari & Andrew Smith
T'avais réussi à le berner Andrew. Malgré tes talents merdiques en la matière, tout de bon même bon comédien, mais t'as toujours une tête de con qui galère à mentir. Il tend l'une de ses mains vers toi, main divine qui te sauve, te sort de l'enfer et te tire vers son paradis. T'attrape cette chance innée, un maigre sourire gêné élargi tes lèvres tandis que t'essaye de te lever, balbutiant par moments de droite à gauche, t'arrive même pas à tenir debout correctement Andrew, t'as trop bu, comme d'habitude.  

Aller lève toi avant que les voisins rappliquent ou appel la police.

Surtout pas les poulets ! T'aime pas ses connards qui se prennent pour tes parents, qui te réprimandent à chaque petite connerie et t'accuse à chaque fois sans même vérifier leurs preuves. T'essaye souvent de les éviter, de faire genre que tu n'as rien fait et de rester ainsi le plus discret possible, ou fuir, tu t'es déjà tapé des courses-poursuites avec eux, pas marrant, mais au moins t'entraine ton endurance qui assez merdique par moments. La tête dans les nuages, t'essaye de le suivre tant bien que mal, même s'il te supporte, t'essaye de te porter un au minimum, même si tu marches en travers et trébuche par moments, une moue grimaçante, t'essaye de t'enlever cette foutue penser pour ses poulets merdiques, pensant plutôt à la bouffe, ouais, cuisse de poulet, blanc de poulet... Un grognement retentit au niveau de ton ventre, une légère douleur qui ne cesse de te titiller, ton vendre crie désormais famine, bon en même temps, à force de bouffer que des boîtes de conserve surement périmée, forcément t'es mal... Les yeux rivé vers le sol, t'es incroyablement gênée Andrew, vraiment gênée, au point de pas pouvoir admirer la décoration de l'appartement. Soudainement la pression qu'on exerçait sur toi ce lâche subitement, te faisant tomber lourdement contre le canapé, ton corps s’aplatit contre le cuir dans un grincement presque trop bruyant. T'es désormais observé par plein de petites créatures qui ne cesse de te fixer, sans vraiment bouger, bordel, t'as l'impression d'être un détenu qui est en prison et qui serait surveiller par plein de garde, c'est stressant, c'est gênant, un raclement de gorge pour faire passer tout ça, t'as la bouche sèche pâteuse, t'es mal Andrew, très mal... Tu reprends un peu tes gémissements pour éviter d'être découvert. T'ose apercevoir le mec stoïque qui t'as porté, roulant des épaules comme s'il avait porté plusieurs caisses de bière... T'as envie de placer d'un coup un truc, lui demander si t'es vraiment lourds, quoi ? C'est un signe comme si t'étais lourd, et pourtant, tu n'as pas énormément de graisse Andrew, t'as même des muscles ! C'est rare ça ! Les joues gonflées, lèvre retroussée, t'as une moue boudeuse qui décore ton faciès. Comme d'habitude tu t'écrases, t’ose rien dire, tu profites juste du moelleux du canapé pour te blottir un peu plus et passer dans les bras de Morphée qui semble t'attendre depuis un moment. T'as même pas capté qu'il te faisait signe, voulant se montrer ferme et te signaler que t'es chez lui, pas chez toi, donc, pas bouger, mais t'oserais pas bouger, t'as juste envie de pioncer maintenant. Il fait chaud chez lui, il fait bon, l'odeur est agréable, une sensation de bien-être parcourt ton corps, relâchant enfin cette pression, t'es bien, t'es apaisé, t'es surtout crevé et bourré ouais... Le petit homme aux cheveux blancs pourra toujours revenir, t'es désormais piégé dans les bras de Morphée, commençant même à ronfler de bonheur tel un bon ronflex.

Prends ça, t’ira mieux dans pas longtemps.

Un filet de bave coule contre ta mâchoire légèrement béante, n'écoutant rien de ce qu'il dit, car pour toi, c'est une berceuse dont jamais tu comprendras le sens, bien trop endormies, t'es déjà ailleurs Andrew, fuit dans tes rêves insensés et dépourvus de réalité. Un ronflement qui pourrait réveiller n'importe qui fait vibrer les murs peu épais de l'appartement. Même si l'autre inconnu est assis sur tes pieds, ou juste à côté, t'as la sensation d'avoir légèrement une pression sur toi, pour autant ce n'est pas ça qui va te réveiller, on t'as écrasé plusieurs fois quand tu pionçais, mais t'es impossible à réveiller, sauf si on te jette par la fenêtre ou qu'on te balance un seau d'eau sur la tête. Squatteur professionnel en action, t'ose déjà attendre le matin ou le début de l'après-midi pour te réveiller en douceur et fuir cet endroit plus que confortable, vraiment confortable, c'est bien la première fois que tu dors sur un canapé, car généralement on te balance soit dans une baignoire soit sur le sol, mais t'as le luxe d'un canapé pas trop usé, alors tu profites pleinement, pionçant allègrement chez cet inconnu qui n'aurait pas dû te faire rentrer chez lui...
Exécuteur
Voir le profil de l'utilisateur
Exécuteur
avatar
Icon :
Messages :
392
L'âge du personnage :
22 ans
Métier :
Exécuteur
Habitation :
Quartier Machi
Pokédollars :
1645
Niveau :
45
392
22 ans
Exécuteur
Quartier Machi
1645
45
// Dim 1 Avr - 16:50
Quoi ? Mon Andrew il est pas frais ?

Le mec réagit pas, tu t’en rends compte désormais et tu le fixes d’un air totalement blasé. Il s’est endormi, n’attendant même pas que tu reviennes, à croire qu’il n’avait pas aussi mal à la tête que cela au final. Tu lâches un soupir, t’es totalement exaspéré par son comportement. Ce type n’a aucune gêne et je regrette vraiment de lui avoir ouvert la porte, tu aurais mieux fait d’appeler la police pour qu’il t’en débarrasser, mais toi même tu n’as aucune envie de devoir les voir et c’est bien pour cela que tu as choper ce type avant qu’il ne réveil tout l’immeuble.

Voyant qu’il n’y a désormais plus rien à récupérer de lui, tu te redresses, Yami blotti dans tes bras, afin de quitter le salon. De toute manière tu ne peux pas le foutre à la porte et l’idée qu’il prenne un médicament pour pouvoir se barrer quelques heures après semble avorté. De toute façon tu n’as aucune envie de rester éveillé plus longtemps et tu décides de retourner te coucher. D’un geste en direction de tes Pokemon, tu leur fais comprendre de garder un oeil sur l’ivrogne bavant sur ton canapé, afin que celui-ci ne fasse rien de déplacer. Ils sauront le remettre à sa place, voir le dégager d’ici avec perte et fracas. T’es pas une auberge, ni un hôtel, mais tu ne peux pas non plus juste le balancer comme ça. Tout ce que tu peux espérer maintenant, c’est qu’il continue de dormir sans foutre le bordel…

Tu regagnes ta chambre pour te couler sous ta couverture et si Morphée peine à te récupérer, tu parviens finalement à t’assoupir à nouveau...
Code ©️ N3M0
Habitant
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
avatar
Icon :
Messages :
158
L'âge du personnage :
24 ans
Métier :
Chômeur
Habitation :
Sous un carton
Pokédollars :
210
Niveau :
25
158
24 ans
Chômeur
Sous un carton
210
25
// Mer 4 Avr - 22:51
Quoi ? Mon Andrew il est pas frai ?
Shinya Kagari & Andrew Smith
Petit Andrew rêvait, tu rêvais d'une vie normale, remplie de réussite, vous savez, ce genre de rêve où t'es riche comme Crésus, bien entouré, ce genre de rêve où tu prends les décisions à la légère, sans encombre, sans embrouille, tout est beau, même la pisse du rocabot à côté est magnifique. Tes parents sont fiers, tes compagnons sont fiers, et même les mecs sexy et les filles sexy qui t’entourent sont fières. Mais bizarrement, t'as toujours une putain de silhouette au loin qui te regarde, s'accroche à toi et te fait descendre de ton nuage. Nouvelle descente en enfer, tu retombes dans les tréfonds de ta conscience, et là, tu revois en ralentit l'accident, ça te cogne, te percute comme une claque qu'on t'aurais affligé en plein visage. Subitement, ton corps se relève dans un sursaut presque effrayant, un cri perçant s'échappe d'entre tes lèvres tandis que tu venais à peine de te sortir de ta torpeur. Ton corps t'implore de te recoucher en t'envoyant un mal de crâne insupportable, ton crâne est lourd, affreusement lourd, t'as encore des putains de vertiges alors que tes paupières s’entrouvrent légèrement. Putain ce cauchemar, t'avais l'impression d'y être encore, de revivre ce moment dont t'aimerais bien effacer de ta vie, t'avais presque la sensation de te noyer dans cette culpabilité qui t’étouffe de plus en plus, ses eaux froides qui te recouvrent entièrement, t'en peu plus....T'es en sueur, encore sous le choc, pas bien réveiller, encore un peu la tête dans le cul, puis merde quoi... Un lendemain de soirée c'est toujours chiant, même si t'es un peu habitué à ses conneries. Doucement, tu captes enfin que t'es pas vraiment chez toi, en vrai, t'as pas de canapé aussi confortable que ça, un rapide coup d’œil sur les bestioles qui pionce prés de toi, t'as la foutue impression qu'ils te chiperaient si tu fais un geste de travers, t'es subitement méfiant, bien trop méfiant, car tu le sais bien Andrew, t'es surement chez un putain d'inconnu dont t'as passé la nuit, tu sais pas s'il t'a fait un truc, t'as pas mal au cul, c'est déjà une bonne chose. D'après la clarté de la pièce, il devait être sept heures du matin à tout cassé.

M... Merde... Il faut que je me tire....

La mémoire encore un peu embrumée, t'as bizarrement pas envie de te rappeler ce que t'as fait hier soir, ou même tout à l'heure... Sans même regarder ladite personne qui t'as généreusement hébergé pour ses quelques heures. T'oses-te relever assez brusquement pour te faire légèrement trébucher, les pieds encore mélanger, pas bien réveiller, t'ose tituber de façon grotesque, te tenant aux murs par moments pour te reprendre en main. Tu es légèrement tendue Andrew, t'as même serré les fesses, et pour cause, t'as des putains de bestioles qui te surveillent, même endormie, t'as l'impression qu'ils vont te sauter dessus à un moment ou un autre, sur, faut pas les réveiller, et t'as un peu les trouilles de leurs réactions. Une seule idée en tête, t'as faim, extrêmement faim... Forcément faut que tu piquer à bouffer sans demander, comme le fameux con que tu es, t'ose te faufiler tel un Abo affamée vers la cuisine, les placards dans le viseur. Déterminer et effrayée à la fois, t'essayes de te frayer un chemin même en titubant pet trébuchant par moments, l'air de rien, t'es doué pour ça Andrew... Pour une fois que t'es doué dans quelque chose.

Bouffe....Bouffe

Disais-tu dans un murmure presque inaudible, formule magique pour t'encourager à avancer sans avoir les trouilles d'un mouvement quelconque des bestioles qui sont encore bercés par Morphée. T'ose remercier intérieure Morphée pour les avoir bien bercés, car putain, t'en fait pas mal de bruit quand même ! Une fois arrivée aux placards, t'ose les ouvrir dans un grincement presque stressant, un bref coup d’œil, t'ose percevoir aucun mouvement. Un large sourire vicieux élargit tes lèvres tandis que tu pioches les quelques paquets de gâteaux secs que tu peux voir, boîte de conserve si tu trouves, car de toute, t'es pas bien difficile Andrew, si tu peux bouffer de la nourriture périmée, tu peux bouffer des boîtes que t'es pas vraiment fan. Tu remplis soigneusement tes poches, ton pantalon, ton haut, tout ce que tu peux entreposer quelque part, t'ose, car tu le sais bien que ce genre de situation c'est extrêmement rare. Bien, t'as assez de bouffer pour ta semaine, c'est les autres potes qui vont être content ! Maintenant faut te tirer d'Andrew, avant que l'autre se réveille et te tue sur place, t'es un zombie, mais t'es humain quand même, faille pas croire, tu veux pas mourir maintenant, sans te faire un mec sans être bourré. Tu te redresses légèrement, ferme les placards et étire un plus tes lèvres dans un large sourire victorieux.

J'suis trop fort !

Disais-tu fièrement, tel un gamin qui aurait gagné sa partie de pocket monster.Alors que t'allais partir tranquillement vers la porte de sortie, un bruit te fait tressaillir d'effrois, un bref coup d’œil, et tu aperçois l'une des bestioles qui te fixent avec ses yeux vénères... Et merde... MERDE ! T'ose plus faire un geste, t'as peur pour ta vie, tu paniques, tes pupilles légèrement écarquillés essayent de trouver une échappatoire, tu paniques, t'essaye de l'amadouer avec un sourire, tu paniques. TU PANIQUE PUTAIN ! JE FAIS QUOI . BORDEL ! Voilà ce que tu penses en ce moment, t’ose crier ses mots dans ta tête, alors tu trouves la seule solution possible, t'es en panique, tu veux juste te barrer, survivre, alors tu balances de façon brutale et inattendue un paquet de gâteaux, celui que t'aimais le moins. ET TU COURS ! Cours pour ta life Andrew, cours encore et encore, sauf qu'une tête blanche semble te bloquer la seule sortie possible... NIQUE TOI ! T'es trop en panique, tes gestes sont hasardeux et t'ose même ne pas imaginer la réaction de l'autre, t'as pas envie de le regarder, alors tu lui tourne le dos et cours vers le balcon, t'ouvre la porte-fenêtre avec fracas, et t'es prêt à faire le saut de l'ange juste pour trois paquets de gâteaux, mais comme d'habitude t'ose pas réfléchir avec ta tête, t'es con Andrew, incroyablement con... Et tu grimpes tranquillement sur les bords du balcon en criant.

TU M'AURA JAMAIS VIVANT MEC !

Un doigt d'honneur en signe d'adieux et voilà que l'un de tes pieds glisse malencontreusement, ton corps bascule brutalement en arrière alors que tes mains s’agrippent contre la dernière parfois, tu t'accroches, à ta vie, à la bouffe... Tes ongles griffonnent le métal du balcon, ça fait mal, vraiment mal, mais t'as pas le temps de souffrir que l'autre albinos s'approche, peut-être pour t'aider ou simplement te tuer définitivement, t'es tellement con que tu penses à la deuxième, imaginant les pires scènes de tueur possible, les trucs comme à la télé, devant cette image, t'as lâché de façon non réfléchie et ton corps bascule désormais dans le vide, tombant lourdement dans les cieux. Cette fois c'est vraiment la dernière ? Tu vas vraiment crever juste pour des gâteaux ? Adieux mondent... Adieux petits cul... Je viens te rejoindre poto... Les bras ballants, les yeux clos, t'attendaient à souffrir, crever comme une merde, tes entrailles étalées au sol... Mais... Que dalle ? À la place, tu sens des griffes se planter contre ta peau, un léger râlement de douleur s'échappe de tes lèvres pincées tandis que tu sens le vent te caresser le visage, t’entrouvre un œil, et tu... TU VOLES ? WHAT ? Tu lèves les yeux pour constater que ton hibou si généreux avait évolué et te ramenait sagement sur le plancher.

AHAH ! J'SUIS TROP FORT !

Tu lèves le poing en l'air en mode super héros et te tapes la pause alors que tu voles toujours loin de l'albinos, loin du crime, tu voles vers d'autres cieux...
Exécuteur
Voir le profil de l'utilisateur
Exécuteur
avatar
Icon :
Messages :
392
L'âge du personnage :
22 ans
Métier :
Exécuteur
Habitation :
Quartier Machi
Pokédollars :
1645
Niveau :
45
392
22 ans
Exécuteur
Quartier Machi
1645
45
// Ven 6 Avr - 15:08
Quoi ? Mon Andrew il est pas frais ?

Tu dormais tranquillement avant que ça ne soit le bordel, avant que l’un de tes Pokemon ne viennent te réveiller. Tu grognes, tu détestes être réveillé ainsi. Tu ouvres les yeux, fusillant du regard celui qui a eu la mauvaise idée de te tirer de ton sommeil. T’as pratiquement rien dormi et en voyant l’heure affiché sur ton Armillam Pulsar, tu lâches un soupir. Tu aurais aimé te rendormir mais du bruit attire ton attention dans le salon et tu quittes ta chambre pour faire face à ton invité opportuniste. Tu rêves ou ce mec a de la bouffe plein les bras ? Ta bouffe ? En plus d’être réveillé super tôt, voilà que t’es face à un voleur et tu n’as même pas le temps de réagir que le gars panique et prend la fuite vers ton balcon, il espère faire quoi là au juste ? Tu fulmines presque en t’approchant de la baie vitré pour le rattraper mais ce dont tu ne t’attendais pas, c’est que ce con passe de l’autre côté pour tenter de t’échapper avant de tomber. Tu te précipites alors pour voir la scène, tu n’as aucune envie d’avoir un mort causé par ton balcon car ça voudra dire devoir expliquer aux Inspecteurs ce qu’il s’est passé et tu n’as vraiment pas envie de les croiser, surtout pas à cause de la bouffe volé au début.

Le mec s’accroche désespérément, tu l’aurais bien aidé mais il lache bien avant que tu n’ai le temps de tendre la main. Il va réellement mourir là, pour un paquet de gâteau volé ? Non… Ce type semble être chanceux pour le coup et un Pokemon vient le rattraper dans sa chute, lui évitant une mort certaine pour le mener plus loin. Le gars joue au fier désormais et tu lâches un soupire, au moins il ne sera pas mort en essayant de fuir ton appartement, mais tout de même, t’es bien en rogne en cet instant et tu retournes à l’intérieur en pestant contre cet idiot. Ca t’apprendra à être trop gentil, la prochaine fois tu laisseras crever les ivrognes devant ta porte, ou alors tu les balanceras plus loin...
Code ©️ N3M0
Contenu sponsorisé
//
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: